Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aéroport de Bordeaux : le cap des six millions de voyageurs franchi en 2017

-
Par , France Bleu Gironde
Mérignac, France

L'aéroport de Bordeaux-Mérignac vient de battre un nouveau record de fréquentation, avec six millions de voyageurs transportés depuis le début de l'année, dont la moitié à l'international. Le développement des destinations low-cost explique en grande partie cet essor.

Six millions de passages, cela vaut bien un gâteau, découpé par le directeur Pascal Personne et Alain Juppé
Six millions de passages, cela vaut bien un gâteau, découpé par le directeur Pascal Personne et Alain Juppé © Radio France - Pierre-Marie Gros

Un nouveau record de fréquentation pour l'aéroport de Bordeaux-Mérignac : il vient de franchir le cap des 6 millions de passagers transportés en 2017, soit un million de voyageurs gagné en deux ans. Ce record a été fêté ce mercredi midi dans le hall de l'aéroport en présence de nombreux invités.

L'évolution est  impressionnante : en 8 ans, le trafic a augmenté de 80% , le nombre de destinations est passé de 38 à 90, et le nombre de compagnies implantées à Bordeaux de 18 à 31.  2017 a notamment vu l'arrivée de la compagnie allemande Lufthansa et de Wizz Air, la première compagnie low-cost d'Europe de l'Est. 

La moitié de ces six millions de passagers voyage à l'international, et cette croissance est due principalement à l'essor des vols vers ou en provenance de l'étranger : encore 14 ouvertures de ligne depuis le début de l'année.  Ce sont désormais 13 hubs qui sont desservis au départ de Mérignac. 

Le low-cost et l'international dopent la fréquentation 

Les compagnies low-cost se taillent la part du lion, avec une soixantaine de destinations proposées. Elles assurent  désormais un vol sur 4 sur l'aéroport bordelais, et voit leur activité augmenter d'année en année. Volotea progresse ainsi de 48% en un an, et Ryanair de 26%. 

C'est un record qui fait plaisir, car il valide la stratégie adoptée depuis longtemps : se déployer à l'international pour capter toujours plus de lignes, créées à la fois par des compagnies low-cost et par des compagnies de réseaux. - Pascal Personne, le directeur de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac 

Pascal Personne, le directeur de l'aéroport , pendant son discours
Pascal Personne, le directeur de l'aéroport , pendant son discours © Radio France - Pierre-Marie Gros

Seule ombre au tableau : la baisse du nombre de passagers vers Paris depuis ce été et l'ouverture de la LGV Paris-Bordeaux. Les responsables de l'aéroport le reconnaissent :  c'est parce que l'aéroport de Mérignac a su se diversifier et multiplier les vols vers l'étranger qu'il arrive à résister aujourd'hui à la concurrence du TGV.

Peut-être imaginions-nous une concurrence plus importante encore, mais nos efforts ont payé, et les compagnies que nous avons attirées sont ravies de leurs résultats. - Jean-Luc Poiroux, le directeur du développement commercial de l'aéroport.

"Nous sommes dans un cercle vertueux, où l'arrivée de compagnies attire des compagnies" Jean-Luc Poiroux, directeur du développement commercial de l'aéroport

L'objectif pour la suite est déjà fixé : atteindre en 2022 le cap des huit millions de passagers annuels . Et pour cela, l'aéroport de Bordeaux Mérignac va se lancer à présent dans un vaste chantier d'agrandissement : 130 millions d'euros  vont être déboursés sur 6 ans pour construire de nouveaux bâtiments.  Une "jetée internationale" , un bâtiment de 2 000 mètres carrés, va être créée à côté du  Hall A, près de la tour de contrôle. Puis sera lancé les travaux d'extension de Bill, le terminal low-cost, qui va quasiment doubler de surface. Enfin, un nouveau terminal de jonction va être construit entre les halls A et B. 

La desserte de l'aéroport va également être améliorée, avec à terme la création de nouveaux accès à l'aéroport et aux zones d'activité autour. La mise en service de l'(extension de la ligne B du tramway est prévue en 2021, une liaison de bus à haut niveau de service est en projet pour rejoindre la gare de Pessac-Alouette, puis en train la gare St Jean.

C'est un peu gagnant-gagnant : le développement de l'aéroport profite à l'attractivité de la Métropole, mais l'attractivité de la Métropole entretient le succès de l'aéroport. Nous sommes donc solidaires, c'est pourquoi nous investissons. - Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de Bordeaux-Métropole. 

"Plus de 200 millions d'investissement de la Métropole pour améliorer la desserte de l'aéroport " Alain Juppé

Choix de la station

À venir dansDanssecondess