Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Aéroport de Bordeaux : Volotea lancera en 2018 deux nouvelles destinations

mardi 3 octobre 2017 à 15:48 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde

Avec 26 destinations, la compagnie Volotea est celle qui propose le plus de lignes au départ de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac. Une position qu'elle confortera l'an prochain, en proposant des vols vers Cagliari et Minorque.

Un avion Volotea sur l'aéroport de Bordeaux-Mérignac
Un avion Volotea sur l'aéroport de Bordeaux-Mérignac - Aéroport de Bordeaux

Bordeaux, France

Deux nouvelles destinations seront desservies à partir du printemps prochain au départ et à l'arrivée de l'aéroport de Bordeaux à partir du printemps prochain : Cagliari, en Sardaigne , et Minorque, aux Baléares, à raison d'un ou deux vols par semaine entre la fin mai et septembre 2018.

Ces vols seront proposés par Volotea. La compagnie low-cost, qui assure principalement des vols directs entre les capitales régionales européennes, est implantée depuis cinq ans à l'aéroport de Mérignac. Même si elle n'assure que 7,5% du trafic de l'aéroport, et que 16% du trafic low-cost, c'est une compagnie très active. C'est elle qui propose le plus de destinations : 28 au total; cinq en France ( trois en Corse, mais aussi Toulon et Strasbourg) et 23 à l'international (Espagne, Italie et Grèce, entre autres).

Un avion de la compagnie Volotea sur l'aéroport de Bordeaux-Mérignac  - Maxppp
Un avion de la compagnie Volotea sur l'aéroport de Bordeaux-Mérignac © Maxppp -

Avec ces deux nouvelles dessertes, Volotea veut poursuivre sur sa dynamique sur l'aéroport de Bordeaux, qui est l'une de ses cinq bases en France.

Nous avons connu une très belle année 2017, avec une croissance de l'activité cet été de 34% sur l'aéroport de Bordeaux, par rapport à l'été 2016, avec des taux de remplissage proche des 100% sur certaines destinations. Nous avons véritablement boosté certaines lignes : avant notre arrivée en 2012, il y avait un vol par semaine vers la Corse avec un avion de 50 sièges. Aujourd'hui, ce sont 20 vols par semaine avec des avions de 150 sièges. Preuve qu'on répond vraiment à une demande qui n'était pas satisfaite. — Edo Friart, directeur du développement international de Volotea.

"On veut ouvrir des destinations qui n'étaient pas, ou pas bien desservies" Edo Friart, directeur du développement Volotea

215.000 passagers ont été transportés par Volotea cet été à Mérignac. En 2018, la compagnie augmentera de 22% le nombre de sièges sur l'aéroport girondin, pour opérer au total plus de 5.000 vols.

Volotea emploie au total 900 personnes à travers toute l'Europe, dont 85 à l'aéroport de Mérignac, où stationnent en permanence trois Airbus A 319 de la compagnie. Une compagnie qui a permis de développer des marchés importants comme la Corse ou l'Espagne, se félicite Pascal Personne.

Quelle concurrence avec le TGV ?

De gauche à droite : Pascal Personne, directeur de l'aéroport de Bordeaux; Lazaro Ros, directeur général et co-fondateur de Volotea, et Edo Friart, directeur du développement International de Volotea  - Radio France
De gauche à droite : Pascal Personne, directeur de l'aéroport de Bordeaux; Lazaro Ros, directeur général et co-fondateur de Volotea, et Edo Friart, directeur du développement International de Volotea © Radio France - Pierre-Marie Gros

Le directeur de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac a aussi profité de l'occasion pour faire le bilan de la saison estivale, marquée côté transports par la mise en service début juillet de la ligne ferroviaire grande vitesse Tours-Bordeaux. Et selon lui, les liaisons avec Paris ont moins souffert qu'il ne le craignait de la concurrence du TGV.

C'est une bonne surprise pour nous, mais la navette d'Air France vers Orly a peu souffert cet été, même si elle a plus souffert au mois de septembre. La ligne vers Roissy Charles de Gaulle, de son côté, a légèrement augmenté. Air France devrait annoncer le maintien du nombre de vols vers Paris cet hiver. Cela prouve que la LGV a emmené de nouveaux voyageurs, et pas pris uniquement des voyageurs à l'aérien. — Pascal Personne, le directeur de l'aéroport de Bordeaux

"Les liaisons Paris-Bordeaux ont mieux résisté que prévu" Pascal Personne, directeur de l'aéroport de Bordeaux

L'aéroport de Bordeaux devrait communiquer d'ici quelques jours les chiffres du trafic Paris-Bordeaux au mois de septembre.