Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Agglomération de Valence : l'abonnement au réseau de bus Citéa baisse de 30%

samedi 1 septembre 2018 à 5:27 Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme Ardèche

Les nouveaux tarifs du réseau de bus de l'agglomération de Valence entrent en vigueur ce samedi 1er septembre. Le prix du ticket à l'unité augmente de vingt centimes mais le prix des abonnements baisse. Objectif : fidéliser 20% de clients en plus.

Un bus du réseau Citéa
Un bus du réseau Citéa © Radio France - Stéphane Milhomme

Valence, France

A nous de vous faire préférer le bus. Ce pourrait être le slogan de Valence Romans Déplacements. Pour fidéliser de nouveaux clients, VRD met en place ce samedi une nouvelle grille tarifaire favorisant les abonnements au réseau Citéa

Le prix du ticket à l'unité augmente de vingt centimes, passant à 1 euro 40. En revanche, l'abonnement annuel jeunes, salariés et tarifs réduits baisse de 120 à 100 euros. Et l'abonnement plein tarif baisse de 30% passant de 330 à 200 euros par an. 

Fermeture de lignes et créations de nouvelles dessertes

En parallèle, le réseau est modifié, "rationalisé" précise Marylène Peyrard la présidente de VRD. Des lignes peu fréquentées ferment. De nouvelles dessertes sont mises en place notamment pour le plateau de Lautagne et le quartier Briffaut à Valence afin de favoriser les déplacements domicile-travail.

Pour rentabiliser l'opération, VRD espère capter 20% d'abonnés supplémentaires et dépasser les quinze millions de voyages par an.