Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Transports

Air France : les syndicats annoncent quatre nouvelles journées de grève en mai

jeudi 26 avril 2018 à 8:06 - Mis à jour le jeudi 26 avril 2018 à 16:59 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

L'intersyndicale d'Air France a annoncé, ce jeudi, quatre nouvelles journées de grève début mai : elles auront lieu les 3,4, 7 et 8 mai, et comprennent donc le pont du 8 mai. Les personnels, tous métiers confondus, réclament toujours des hausses de salaires supérieures à ce que propose la direction.

Le trafic d'Air France devrait à nouveau être perturbé.
Le trafic d'Air France devrait à nouveau être perturbé. © AFP - Stéphane de Sakutin

Après les syndicats de pilotes mercredi, les syndicats des autres professions d'Air France ont annoncé jeudi avoir déposé un préavis de grève pour les 3, 4, 7 et 8 mai, afin de peser dans les négociations pour les salaires.

Les syndicats veulent continuer à faire pression sur la direction

"Il faut donc continuer à mettre du poids sur nos revendications salariales", ont affirmé le SNPL (premier), le Spaf et Alter (non représentatif) dans un communiqué jeudi, assurant que l'objectif est "de signer un accord raisonnable pour tout le monde". 

Déjà onze jours de grève en deux mois  

L'annonce de ces nouvelles journées de mobilisation, après déjà onze jours de grève, à l'appel de syndicats de tous métiers, pilotes, stewards et hôtesses de l'air, personnels au sol, intervient le jour du lancement, par la direction d'Air France, d'une consultation ouverte à l'ensemble des salariés sur un projet d'accord salarial pluriannuel, rejeté par l'intersyndicale. "Ce projet qui vise à fixer dès aujourd'hui la trajectoire des salaires pour les trois prochaines années, n'est pas une réponse au conflit en cours dont l'objectif est de solder les sept années de blocage de nos grilles de salaires", a écrit l'intersyndicale dans un communiqué.

Le patron met sa démission dans la balance

Le patron d'Air France, Jean-Marc Janaillac, a mis sa démission dans la balance. La direction propose une hausse de 2% des salaires cette année et de 5% supplémentaires sur trois ans. L'intersyndicale tous métiers réclame une augmentation générale des salaires de 5,1% dès cette année, au nom des efforts fournis ces dernières années. Estimant que la consultation menée par la direction jusqu'au 4 mai est une "manoeuvre" qui "se substitue à de vraies discussions", les trois syndicats de pilotes préviennent qu'ils "iron(t) chercher ce rattrapage" pour "annuler le blocage de nos grilles de salaires depuis 2012".

A l'issue de  plusieurs jours de négociations, l'intersyndicale tous métiers d'Air France avait d'une seule voix refusé la proposition de la direction le 19 avril et prévenu de nouvelles journées de grève en mai. Elle doit se réunir ce jeudi matin pour discuter de la suite à donner au mouvement entamé il y a deux mois.

  - Visactu
© Visactu