Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Air France retire définitivement ses A380 de sa flotte

-
Par , , France Bleu Occitanie, France Bleu

La compagnie française décide de se séparer de ses neuf gros porteurs, déjà stockés à Tarbes et Teruel. La crise du coronavirus est en train de porter le coup de grâce au plus grand avion d'Airbus, dont la fin était déjà annoncée.

La crise du coronavirus précipite la fin du gros porteur d'Airbus.
La crise du coronavirus précipite la fin du gros porteur d'Airbus. © Maxppp - MICHAEL REYNOLDS

C'était dans l'air, c'est confirmé ce mercredi 20 mai par Air France. La compagnie aérienne française décide de ne plus refaire voler ses neuf Airbus A380 (cinq en propriété propre, et quatre en location).

"Face à la crise de la Covid-19 et compte tenu de son impact sur les niveaux d'activité prévus, le groupe Air France-KLM annonce aujourd'hui l'arrêt définitif de l'exploitation des Airbus A380 d'Air France", précise le communiqué du groupe publié mercredi.

Initialement prévu pour la fin de l'année 2022, le retrait de la flotte d'Airbus A380 est accéléré par la crise du coronavirus, qui secoue le secteur aéronautique. D'autres compagnies ont également fait ce choix, l'avion n'étant plus adapté à la configuration actuelle du marché aérien.

Il s'inscrit dans le cadre de la stratégie de simplification de la flotte du groupe Air France-KLM qui vise à la rendre plus compétitive, indique la compagnie. Le groupe va poursuivre sa transformation avec des avions plus modernes, plus performants et dont l'empreinte environnementale est considérablement réduite.  

"L'impact global de la dépréciation de la flotte d'Airbus A380 est estimé à 500 millions d'euros et sera comptabilisé au deuxième trimestre 2020 en résultat non courant", précise le communiqué.

Les exemplaires du gros porteur sont actuellement stockés à Tarbes (Hautes-Pyrénées) et à Teruel (Espagne), par Tarmac Aerosave, l'entreprise pyrénéenne de maintenance et de recyclage des avions. Les Airbus A380 seront remplacés par des appareils de nouvelle génération, comme l'Airbus A350 et le Boeing 787, dont les livraisons sont en cours.

Une non information pour Airbus

Chez Airbus, l'annonce ne marque pas les esprits. L'avionneur est déjà passé à autre chose. La mort de l’A380 était actée depuis plus d’un an, c’est tout au plus un peu de chiffre d’affaires de maintenance qui va manquer d’ici 2022.

L’usine Lagardère de Blagnac où se fabriquait l’A380 devait être reconvertie pour fabriquer des A321, le projet est gelé et suspendu au grand plan de crise que prépare le groupe. Ce plan est le véritable enjeu désormais pour l’avionneur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu