Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Andance : les élus réclament un nouveau pont, et vite !

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Après l'effondrement d'un pont à Mirepoix dans le Tarn, les élus ardéchois et drômois demandent la création d'un nouveau pont sur le Rhône. Celui d'Andance, rénové pendant 4 mois et rouvert à la circulation, est emprunté par des poids lourds qui ne respectent pas le tonnage réglementaire.

Le pont d'Andance, inauguré après 4 mois de travaux de rénovation, le 29 novembre 2019.
Le pont d'Andance, inauguré après 4 mois de travaux de rénovation, le 29 novembre 2019. © Radio France - Romain Dézèque

Andance, France

Débutés le 1er juillet, les travaux de rénovation du plus vieux pont routier suspendu de France (édifié en 1827) se sont achevés le 1er novembre. 8 000 véhicules pourront de nouveau l'emprunter quotidiennement... dont des poids lourds, pourtant interdits d'accès au-delà de 7,5 tonnes.

Je me suis mis en travers de la route" Frédéric Chenevier, maire d'Andancette

Et c'est là l'inquiétude. Réunis vendredi 29 novembre pour l'inauguration des travaux, les élus locaux alertent sur la possibilité d'un drame, comme celui de Mirepoix-sur-Tarn qui a fait deux morts la semaine dernière. "L'actualité réveille les inquiétudes" reconnaît le maire d'Andance, Alain Delaleuf. L'élu - interpellé par ses habitants depuis cet accident - souhaiterait dans un premier temps pouvoir verbaliser : "On voit quasiment quotidiennement des 38 tonnes traverser ce pont. Aujourd'hui, la loi ne permet pas de verbaliser ces camions par vidéo-protection, donc je demande aux députés de légiférer en ce sens."

De l'autre côté du Rhône, le maire d'Andancette Frédéric Chenevier fait le même constat, quitte à intervenir lui-même. "Le 6 novembre, je me suis retrouvé sur le pont au moment où un 38 tonnes passait. Je me suis mis en travers mais il n'avait pas l'intention de s'arrêter. Comme je ne voulais pas faire l'actualité je l'ai laissé passer...mais je l'ai pris en photo et j'en ai fait part au conseil départemental de l'Ardèche (gestionnaire du pont, ndlr). Depuis le drame du Tarn, j'ai reçu une quarantaine de coup de fil..."

Des portiques voire... un arrêté municipal

Des appels provenant en majorité de parents d'élèves. Car outre les poids lourds, les cars scolaires empruntent également ce pont. "Une dérogation a été délivrée pour les transports en commun à l'époque mais je pense qu'elle n'est plus valable" explique le maire d'Andancette, "je pense être entendu par la région et si rien ne bouge je n'hésiterais pas à prendre un arrêté municipal interdisant le passage des cars scolaires et des camions". 

La plupart des élus locaux souhaiteraient que des portiques soient installés, "on va faire une réunion en ce sens" assure Maurice Weiss, vice-président du conseil départemental de l'Ardèche délégué aux mobilités, qui propose également la solution des mini-bus pour le transport scolaire. Dans l'idéal, tous aimeraient un nouveau pont. D'ailleurs le président de la communauté de communes Porte de DrômArdèche Pierre Jouvet promet d'ores et déjà d'injecter cinq millions d'euros sur la table pour l'éventuel futur projet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu