Transports

Après les flocons, les Drômois et Ardéchois se ruent sur les pneus neige

Par Alexandre Berthaud, France Bleu Drôme-Ardèche mercredi 9 novembre 2016 à 20:26

Il est tombé 20 centimètres de poudreuse au col du Rousset, à 1200 mètres d'altitude.
Il est tombé 20 centimètres de poudreuse au col du Rousset, à 1200 mètres d'altitude. - (Capture d'écran webcam ladromemontagne.fr)

La neige est tombée jusqu'à 20 centimètres en station, mais en Drôme et Ardèche on l'a aussi aperçue en plaine. Et même si elle a fondu sur le bitume, cela a suffit pour alerter les automobilistes. Ils ont alors pris d'assaut les garages des deux départements pour installer les fameux pneus hiver.

"Depuis ce matin ça n'arrête pas". Sébastien sourit juste après avoir raccroché le téléphone. Le directeur du garage Norauto à Guilherand-Granges note inlassablement les rendez-vous sur son ordinateur : "depuis ce matin on a monté 100 pneus", explique-t-il, en milieu d'après-midi. Et les mécaniciens en monteront autant sur la fin de journée. Un rush provoqué par la météo, et donc prévisible.

200 pneus montés dans la journée

"Dès qu'on voit les flocons, on se dit qu'il faut venir, et puis comme ça ce sera fait". Sylvie vient de prendre rendez-vous pour passer aux pneus hiver, et symbolise l'attitude générale. "Les gens affluent dès qu'il y a de la neige qui tombe, mais on a l'habitude, du coup on prévoit". Sébastien avait regardé la météo, il savait, lui, que les gouttes allaient devenir flocons en ce mercredi matin. Et il avait donc prévu ses stocks, et géré son équipe.

En plein montage-démontage, le chrono est lancé, 15 minutes en moyenne pour deux pneus. - Radio France
En plein montage-démontage, le chrono est lancé, 15 minutes en moyenne pour deux pneus. © Radio France

"On est capable de doubler la capacité par rapport à la simple prise de rendez-vous", indique le directeur. Résultat : 7 mécaniciens rien que dans l'atelier, pour une vitesse de mise en place expéditive. "On se met à deux ou trois, histoire de faire les choses correctement, de ne rien oublier, mais on ne dépasse pas 15 minutes pour changer deux pneus", explique l'un des employés.

80% des rendez-vous pour un changement de pneus

Les commandes de pneus avaient elles été faites à l'avance, afin de répondre à ceux qui, comme Laurent, pensaient avoir été prévoyant. "J'ai appelé il y a trois jours", explique ce dernier, "à vingt-quatre heures près on était bon, mais la neige ne m'a pas gêné", sourit-il. Forcément le garage ressemble à un entrepôt spécialisé dans le pneu. Il y en a partout, du magasin à l'atelier. "Tout ce que vous voyez c'est quasiment du pneu neige", indique Sébastien en se dirigeant vers le stock.

Des pneus, des pneus, et encore des pneus (neige). - Radio France
Des pneus, des pneus, et encore des pneus (neige). © Radio France

Et pourtant tout va disparaître, ou presque. Le jeudi, 80% des rendez-vous pris le sont pour un changement de pneus. Et le garage reste ouvert le vendredi férié, et le samedi, "car il y aura de la demande, il y en a déjà", explique Sébastien. Même si le ciel décide de ne pas en remettre une couche, l'automobiliste n'a besoin de voir les flocons qu'une seule fois pour se décider à appeler le garage.

Embouteillage dans l'atelier, les demandes se bousculent. - Radio France
Embouteillage dans l'atelier, les demandes se bousculent. © Radio France