Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Après les inondations, France Nature Environnement demande une LGV adaptée

Après les inondations qui paralysent le trafic SNCF entre Sète et Béziers pour plusieurs jours, France Nature Environnement lance une pétition pour une ligne LGV adaptée au transport de marchandise.

Il faut refaire toute la voie ferrée sur 300 mètres à Villeneuve les Béziers
Il faut refaire toute la voie ferrée sur 300 mètres à Villeneuve les Béziers © Maxppp -

Occitanie, France

Le trafic SNCF ne reprendra pas avant une semaine au moins entre Sète et Béziers, les voies ont été très endommagées par les fortes pluies de mercredi dernier, il faut refaire entièrement au moins 300 mètres de réseau. Il n'existe aucune alternative, pas de voie bis pour contourner le problème, il y a donc une rupture totale de continuité du réseau.

France Nature Environnement dénonce la vulnérabilité de la ligne et demande que le projet de ligne à grande vitesse entre Montpellier et Perpignan devienne une priorité. "Il est inacceptable que Montpellier se retrouve coupée de la capitale régionale au moindre incident. l'État doit s'engager fermement dans le financement de la Ligne Nouvelle, une seconde ligne qui offrirait une voie de secours pour éviter la paralysie actuelle" explique Simon Popy, le président de FNE Languedoc-Roussillon.

FNE demande un tunnel sous les Corbières pour rendre la ligne adaptée aux trains de marchandise

Mais l'association précise qu'elle demande à l'État de revoir sa copie sur ce projet de LGV de manière à permettre aussi aux trains de marchandises d'y circuler. "Il est prévu que la future ligne traverse les Corbières par une tranchée creusée dans le massif. En raison des pentes, le passage des trains de fret sera impossible, seuls les TGV pourront emprunter la future ligne. Ce choix technique, pour économiser le percement d'un tunnel sous les Corbières, conduit nécessairement à reporter les trains de marchandises sur la ligne historique qui traverse les étangs. Or cette ligne est soumise à un risque croissant de submersions marine. Le fret a besoin de sécurité, de prévisibilité et de ponctualité."

FNE lance une pétition pour demander un tunnel sous les Corbières et la mixité de la ligne de bout en bout.

Choix de la station

France Bleu