Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Après les pannes à répétition, les dirigeants de la SNCF réunis au ministère des Transports

lundi 8 janvier 2018 à 8:55 Par Julien Baldacchino, France Bleu

La ministre des Transports Elisabeth Borne reçoit ce lundi matin le président de la SNCF Guillaume Pépy et le responsable du réseau, Patrick Jeantet, pour faire le point après les dysfonctionnements que la compagnie de chemins de fer a connus ces derniers mois.

Guillaume Pépy, président de la SNCF
Guillaume Pépy, président de la SNCF © AFP - Eric Piermont

La SNCF va devoir tirer les leçons des dysfonctionnements qui ont affecté les grandes gares parisiennes en 2017, et particulièrement au mois de décembre, alors même que les résultats de fréquentation de ses trains sont particulièrement bons. Ce lundi, le président de la SNCF, Guillaume Pépy, et le responsable de SNCF Réseau, Patrick Jeantet, ont rendez-vous avec la ministre des Transports Elisabeth Borne, pour faire le point sur les solutions à apporter. 

"On a vécu une séquence qui a été désagréable pour tout le monde, où un certain nombre d'incidents ont fait la une de beaucoup de médias" (Elisabeth Borne)

Après une panne gigantesque à la gare Montparnasse en plein milieu de l'été, la SNCF a dû faire fasse à de nouvelles pannes en décembre à Monparnasse et Saint-Lazare, ainsi qu'à une grande pagaille en gare de Bercy pour les départs des vacances de Noël. Entre les fêtes, la ministre avait écrit aux dirigeants de l'entreprise pour les convoquer, ce lundi, à une réunion de travail : "Je pense qu'on en a besoin", a-t-elle expliqué sur CNews. 

En cause, une campagne de travaux

"Ce n'est forcément pas satisfaisant pour moi - et je le dis clairement, je ne m'en satisfais pas -, les dirigeants de la SNCF ne s'en satisfont pas et, forcément, c'est aussi très pénalisant pour les cheminots, pour lesquels ce n'est pas agréable de voir leur entreprise pointée du doigt", a-t-elle également expliqué. 

Pourtant, ces "bugs" à répétition ont une bonne raison : ils sont, pour la plupart, la conséquence de travaux réalisés sur le réseau classique de la SNCF après que celui-ci a longtemps été délaissé par les nombreuses présidences qui misaient tout sur le TGV. Pour la ministre, la SNCF doit donc apporter "une attention particulière" à ce que ces chantiers ne donnent pas lieu à "une multiplication des incidents pour les voyageurs du quotidien". 

Excellents résultats en 2017

L'objectif pour la SNCF sera donc d'atténuer les effets de ces grands travaux, en redirigeant par exemple les voyageurs vers d'autres gares, ou en assurant une meilleure information en amont. Cet été, le groupe public a lancé un programme nommé Rob.In (Robustesse et Information). La réunion de ce lundi sera notamment l'occasion d'un point d'étape sur la mise en place de ce programme. 

Hasard du calendrier : ce lundi, Franceinfo annonce les résultats de fréquentation de la compagnie pour 2017, et ceux-ci sont très bons : 110 millions de personnes ont pris le TGV, soit 10 millions de plus que l'année précédente. Et les trains Intercités (ex-Corail), en baisse depuis 2012, ont affiché un bond de fréquentation de 8%. Quant aux TER, ils sont en gausse de 4,6%.