Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Assouplissement de la limitation à 80 km/h : les motards français divisés

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

Permettre aux départements de relever la vitesse à 90 km/h sur certaines départementales : l'idée lancée jeudi dernier par le Premier ministre divise les motards réunis au Grand Prix de France sur le circuit Bugatti du Mans.

Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, est venu en moto au Grand Prix de France pour sensibiliser aux bonnes pratiques
Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, est venu en moto au Grand Prix de France pour sensibiliser aux bonnes pratiques © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Sarthe, France

Permettre de rouler à 90 km/h de nouveau sur les départementales, certains motards estiment que ça devrait être la norme. Alors la proposition d'Edouard Philippe de conserver les 80 km/h en autorisant les exceptions ne les satisfait pas. "On est jamais à 80 km/h en moto, ça ne sert à rien cette limitation", lance Mederic. "On parle écologie, mais quand on est en sous-régime, on pollue encore plus", renchérit Yann. 

Le cas par cas, un vrai casse-tête ? 

Faire du cas par cas, en laissant les conseils départementaux juger de l'utiliser de rehausser la vitesse sur certaines portions de route, Patrick est pour : _"des routes départementales avec beaucoup de virages, c'est justifié de les limiter à 80 km/h, explique-t-il. Mais pour d'autres, je ne vois pas l'utilité". "Je suis plutôt d'accord, il faut adapter selon les carrefours dangereux aussi"_, estime Thomas.

Mais à faire varier la vitesse selon les tronçons, on risque de s'y perdre pour Hervé : "pourquoi mettre une partie à 80 et une autre à 90 ? _On ne sait plus où on en est. Après on garde les yeux rivés sur le compteur et plus sur la route !_". "Le gouvernement laisse les départements se débrouiller en gros !", critique un de ses amis.

Sur quelles routes rehausser la vitesse ? 

La question des tronçons de route sur lesquels relever la vitesse maximale autorisée pourrait en effet être délicate à trancher pour les départements en coordination avec les services de l'Etat comme les préfectures. "Sur les routes toutes droites pendant 20 kilomètres, 90 km/h ça passe !" : cette réflexion d'un motard est largement partagée. Pourtant, en termes de sécurité routière, ce n'est pas sans risque.

"Les données accidentologiques sont têtues : les routes les plus belles sont celles où on meurt le plus", rappelle Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. En cause notamment, la baisse d'attention. "Les départements voulaient avoir une compétence sur ce dossier et c'est dans la logique de la leur donner, conclut-il. J'ai confiance en leur responsabilité pour décider"