Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Au CHU de Poitiers, les personnels ont en marre des PV !

jeudi 5 novembre 2015 à 11:02 Par William Giraud, France Bleu Poitou

Régulièrement verbalisés quand ils se garent mal parce qu'ils ne trouvent pas de place, les salariés du CHU de Poitiers ont manifesté mercredi.

Le rassemblement a eu lieu devant le pôle de gériatrie.
Le rassemblement a eu lieu devant le pôle de gériatrie. © Radio France - William Giraud

Poitiers, France

Une partie des personnels du CHU de Poitiers est en colère ! Ils en ont marre de prendre des PV quand ils viennent travailler... Faute de place à certaines heures (notamment entre 14h et 15h, quand les équipes du matin ne sont pas encore parties et que celles du soir arrivent), ils se garent parfois sur les trottoirs ou les espaces verts.

Excès de zèle ?

Depuis un mois, plusieurs dizaines d'amendes ont été distribuées. Il n'en fallait pas plus pour mettre le feu aux poudres. Une cinquantaine de soignants ont manifesté hier devant pôle Gériatrie. Monique, une aide-soignante, brandit sa contravention. 135 euros pour stationnement gênant en date de la semaine dernière. Elle s'était mis sur la pelouse faute de mieux. Pour elle, "c'est injuste".

Même une ambulance...

Hélène Marpillat, de la CGT du CHU, estime que les agents de sécurité de l'hôpital chargés de dresser les contraventions en font un peu trop. "Il y a un excès de zèle. Même une ambulance et un vélo ont eu droit à un avertissement... On croit rêver" ajoute la syndicaliste.

"On vient ici pour travailler, pas pour prendre des amendes. 135 euros, c'est 2 jours de salaire" Monique, une aide-soigante.

La situation est tendue. Le CHU compte 4.500 places. 6.000 personnes y travaillent. Un chiffre auquel il fait ajouter les 1.000 étudiants de la faculté de médecine et les 4.600 visiteurs quotidiens... Un nouveau parking de 300 places a pourtant été construit à la Gibauderie. Mais il est loin et parfois plein.

Vers un assouplissement

Conscient du problème, Xavier Lesaugretier, directeur-adjoit, promet un assouplissement. "_On va passer des consignes. S_eules les voitures sur places handicapées ou passage piéton seront désormais verbalisées. Et l'accès aux parkings des bâtiments voisins sera élargi si besoin". La CGT demande aussi que les PV des derniers jours puissent sauter. Mais là, la réponse tient en un mot : "Impossible".