Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Au Mans, la géolocalisation facilite le dépannage sur l'autoroute

-
Par , France Bleu Maine

En plus des caméras de surveillance et des bornes orange, la société d'autoroutes Cofiroute utilise désormais la géolocalisation pour trouver les conducteurs en panne ou repérer plus vite les accidents. Le smartphone au secours des voitures !

En plus des caméras et du téléphone, le centre de contrôle de Cofiroute au Mans utilise de nouvelles sources de données.
En plus des caméras et du téléphone, le centre de contrôle de Cofiroute au Mans utilise de nouvelles sources de données. © Radio France - Alexandre Chassignon

Sarthe, France

Quelque 60 000 appels pour des pannes sont traités chaque année au centre d'appel de Saint-Saturnin, près de la sortie Le Mans Nord. De plus en plus souvent, les automobilistes utilisent leur téléphone portable, et tous ne savent pas forcément où ils sont.

Cofiroute peut beaucoup plus facilement les localiser, depuis octobre 2018, en leur envoyant un SMS. Un clic de l'utilisateur autorise l'appareil à transmettre sa position au centre d'appel. "Cela nous permet de réduire le temps d'intervention en envoyant à coup sur la dépanneuse au bon endroit" souligne Céline Leroux-Branchu, chef du district Maine.

Détecter le moindre ralentissement suspect

Les smartphones sont aussi utilisés, depuis le début de l'année, dans un outil d'alerte. La filiale du groupe de BTP Vinci utilise un agrégateur connecté à des applications de navigation. Ces données permettent de détecter des ralentissements même s'il n'apparaissent pas dans le champ des caméras de l'autoroute. "Nous pouvons envoyer une patrouille vérifier avant d'avoir un appel", précise Céline Leroux-Branchu. Son équipe de 155 personnes a en charge les 255 km d'autoroute autour du Mans.