Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Circulation perturbée sur le réseau de bus Vitalis à Poitiers mardi matin

-
Par , , France Bleu Poitou, France Bleu
Poitiers, France

Les cinq syndicats du réseau de bus Vitalis demandent aux salariés d'exercer leur droit de retrait, mardi 1er décembre, après "le licenciement abusif d'une collègue", dénoncent-ils.

Les bus vont restés au dépôt ce mardi matin.
Les bus vont restés au dépôt ce mardi matin. © Radio France - Adrien Bossard

La réunion avec la direction n'aura pas porté ses fruits ce lundi  30 novembre. Les cinq syndicats du réseau de bus Vitalis prennent la parole face aux salariés. 

"Je vous appelle à exercer votre droit de retrait", annonce-t-on au micro.  

L'intersyndicale ne décolère pas, après le "licenciement abusif d'une salariée administrative vendredi". Elle n'a pas été prévenue et a signé sous la contrainte", explique Michel Vautier, délégué CFDT Vitalis. Le directeur Thierry Wischnewski se défend. "Ce n'est pas un licenciement, mais une fin de mise à l'essai. La convention collective prévoyait une mise à l'essai de la salariée pour une durée de 12 mois, elle prend fin, c'est tout."

Le directeur de Vitalis précise aussi qu'il ne reviendra pas sur sa décision. Le mouvement de grève spontané, décidé ce lundi midi par l'intersyndicale, va donc se poursuivre d'une journée.

Une réunion est prévue à 10 h, ce mardi 1er décembre, avec le président de la régie des transports de Grand Poitiers, pour tenter de renouer le dialogue.

En attendant une éventuelle décision, seules quelques lignes seront maintenues : les lignes  20, 22, 23, 24, 25, 26 et 28, ainsi que les lignes scolaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess