Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Audun-le-Tiche : "On croyait le projet de carrière enterré, il réapparaît en douce" (maire d'Aumetz)

-
Par , , France Bleu Lorraine Nord
Audun-le-Tiche, France

C'est un sujet qui divise dans le secteur d'Audun-le-Tiche. Un projet de carrière de calcaire qui traîne depuis cinq ans. Le préfet de Moselle a signé l'arrêté autorisant l'exploitation, mais les opposants ne baissent pas les bras.

Les camions de la carrière emprunteraient une route déjà encombrée par le flux des frontaliers.
Les camions de la carrière emprunteraient une route déjà encombrée par le flux des frontaliers. © Maxppp - Philippe Neu

Les opposants au projet d’une carrière à Audun-le-Tiche repartent au combat. Parmi eux, Gilles Destreumont, le maire d’Aumetz. "On croyait que ce projet était enterré il y a plus de deux ans et il réapparaît en douce, sachant que les Carrières de l’Est ont déposé un recours contre l’arrêté qui l’interdisait donc on n’est pas très content", déclare Gilles Destreumont.

Déjà 17.000 frontaliers

"Le projet se ferait le long de la RD16, une deux fois une voie, sur laquelle 17.000 frontaliers passent matin et soir. Donc ça nous interpelle au niveau de la mobilité, ça rajoute un souci supplémentaire" ajoute le maire d’Aumetz. Les opposants craignent que la route soit surchargée avec les nombreux poids lourds attendus.

Principe de précaution

"Ensuite, il y a le principe de précaution dans un souci écologique. On est sur des secteurs miniers. Il y a quelques années on s’est battu contre l’ennoyage des mines. Aujourd’hui, elles sont ennoyées et il y a un risque de pollution réel avec des tirs de dynamite et la fracturation des sols" précise Gilles Destreumont.

En face des opposants, le maire d’Audun-le-Tiche, Lucien Poviano estime que cette carrière apporterait des ressources pour sa commune et pour le secteur. Le maire d’Aumetz n’y croit pas. 

Une ZAD à Villerupt ?

Parmi les opposants, il y a aussi le maire de Villerupt qui lui a pris un arrêté surprenant la semaine dernière. Il a voté l'installation d'une ZAD, une zone à défendre à Villerupt, comme à Notre-Dame-des-Landes. 

Le maire d'Aumetz poursuit : "Je suis un élu de la République. Je considère que les voies juridiques, politiques doivent être mises en place et c’est ce qu’on a fait au niveau du collectif, on a déposé _des recours au tribunal administratif_. Je ne m’immiscerai pas dans les décisions qui sont prises sur la commune de Villerupt. Chaque maire a la possibilité de proposer des délibérations dans son conseil municipal, au niveau où il le souhaite. Nous, les choses sont claires, on a dans les semaines à venir des interventions et des actions qui vont se faire. Elles sont en cours de finalisation et elles seront adaptées selon les moyens avec lesquels on nous répondra. Calmement et sereinement. Tout le monde le sait, le débat ce n’est pas la ZAD, c’est que cette carrière ne se fasse pas".

Les élus luxembourgeois interpellés

Les opposants à cette carrière comptent bien poursuivre les actions pour l’empêcher de voir le jour. "Notre collectif a envoyé un  courrier début janvier à toutes les personnes associées au projet, le président du conseil départemental, l’ensemble des députés et sénateurs mosellans et meurthe-et-mosellans et nos amis luxembourgeois également. Nous sommes dans un groupement européen de coopération territoriale (GECT) avec quatre communes luxembourgeoise. Nous avons aussi interpellé le Premier ministre luxembourgeois, le ministre des Transports et le ministre de l’Ecologie luxembourgeois donc je pense que c’est un sujet qui dépasse largement les frontières de la mairie d’Audun-le-Tiche" conclue Gilles Destreumont.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu