Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Automobilistes coincés sur l'A10 : "on n'a vu personne" disent des naufragés au nord d'Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

Plusieurs centaines de véhicules sont restés bloqués toute la nuit de lundi à mardi sur l'autoroute A10 au nord d'Orléans, suite à un accident et un incendie. Le concessionnaire Vinci assure avoir distribué des ravitaillements et des couvertures. Pourtant beaucoup d'automobilistes n'ont vu personne.

L'autoroute A10 fermée le 21 janvier plusieurs heures au nord d'Orléans après un accident, des centaines d'automobilistes bloqués
L'autoroute A10 fermée le 21 janvier plusieurs heures au nord d'Orléans après un accident, des centaines d'automobilistes bloqués © Radio France - Anne Oger

Comment expliquer le cauchemar qu'ont vécu des centaines d'automobilistes et de chauffeurs routiers, dans la nuit de lundi à mardi, sur l'autoroute A10 au nord d'Orléans ? 

Certains sont restés coincés dans un bouchon allant jusqu'à 5 km pendant plus de 7 heures, à la suite d'un accident. Et ils disent n'avoir reçu aucune aide de la part de Vinci, le concessionnaire de l'A10. 

Moi je n'étais pas très loin de l'accident, et je peux vous dire que je n'ai vu personne !

C'est par exemple le cas de Jean-Pierre Gontier, le patron des supermarchés Leclerc à Fleury les Aubrais. Il fait partie des nombreux auditeurs qui ont appelé France Bleu Orléans après avoir entendu la communication du groupe Vinci sur cet épisode. 

"Je vous appelle parce qu'ils disent avoir distribué des couvertures et des ravitaillements aux naufragés, je tiens à vous dire que c'est faux ! Moi j'étais dans le premier quart du bouchon, donc pas si loin de l'accident, et je n'ai vu personne !"

200 boites de ravitaillement distribuées

Guillaume Lapierre, le directeur régional de Vinci pour l'Ile de France, explique que 200 boites contenant de la nourriture, de l'eau, et des couvertures, ont pourtant été distribuées, mais il décrit une procédure qui prend du temps. 

"Ce sont les agents de Vinci qui font la distribution, en remontant depuis l'accident, jusqu'en amont du bouchon. Ils font cela à pied, cela prend du temps, et dès que commencent les opérations d'évacuation, ils doivent arrêter, car cela devient dangereux. Nous sommes désolés si certains sont déçus de n'avoir vu personne, et nous ferons au mieux pour dédommager nos clients"

Une des nombreuses réactions recueillies par France Bleu Orléans après l'accident sur l'A10 - Aucun(e)
Une des nombreuses réactions recueillies par France Bleu Orléans après l'accident sur l'A10 - Capture écran

Ils sont invités à prendre contact avec Vinci via le service de réclamation, au 36 05, numéro gratuit.

Environ 800 véhicules bloqués selon nos estimations

Selon nos estimations, d'après les informations communiquées par la gendarmerie du Loiret, ce sont environ 800 véhicules qui se seraient retrouvés bloqués sur cette portion de l'A10. Les opérations d'évacuation auraient commencé vers 2h du matin, avec la destruction du terre-plein central pour faire remonter les véhicules bloqués dans l'autre sens, sur l'A10, puis leur faire emprunter des chemins de terre jusqu'à la route d'Artenay. 

Ils disent qu'ils ont commencé à évacuer vers 4h, c'est faux !

Mais là encore la communication de Vinci met en colère certains automobilistes, à l'image de Jean-Pierre Gontier. "Dès 4h du matin, ils disaient à la radio que c'était en train de s'arranger, moi je n'ai rien vu bouger devant moi avant 6h". Vinci a expliqué que les opérations d'évacuation étaient très lourdes, notamment parce qu'il n'est pas aisé de faire faire demi-tour à des camions sur l'autoroute.

L'autoroute a-t-elle été fermée trop tardivement ?

Autre motif de colère : la fermeture tardive de l'autoroute, alors que la première alerte, pour cet accident, est parvenue à 22h50 à la gendarmerie du Loiret. Elle n'a été coupée, avec sortie obligatoire à Allaines-Janville, qu'à 00h50. 

L'autoroute A10 fermée le 21 janvier plusieurs heures au nord d'Orléans après un accident, des centaines d'automobilistes bloqués - Radio France
L'autoroute A10 fermée le 21 janvier plusieurs heures au nord d'Orléans après un accident, des centaines d'automobilistes bloqués © Radio France - Anne Oger

"Moi je me suis laissé piéger" peste Jean-Luc Martin, le coureur automobile loirétain, de retour du Dakar en Arabie Saoudite. "Mon retour en avion a été compliqué, je suis arrivé à 23h à Roissy et j'ai décidé de prendre l'autoroute plutôt que la RD 2020 pour gagner du temps. Quand je suis passé à la sortie Janville, _il y avait juste un camion de Vinci qui signalait un bouchon_, du coup j'y suis allé, et voilà, je me suis retrouvé coincé jusqu'à 6h du matin !"

A cela Guillaume Lapierre du groupe Vinci apporte aussi une explication : il faut du temps, entre le moment où un accident est signalé, et où une fermeture est décidée, pour installer tous les outils de signalisation, et les plots pour indiquer la sortie obligatoire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu