Transports DOSSIER : Le projet de l'A45 entre Saint-Étienne et Lyon

Autoroute A45 : la pétition de la métropole fâche certains élus locaux

Par Bastien Deceuninck, France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 5 octobre 2017 à 5:08

La campagne lancée il y a quelques jours fait figurer le logo de Saint Etienne Métropole. De quoi énerver les maires opposés au projet
La campagne lancée il y a quelques jours fait figurer le logo de Saint Etienne Métropole. De quoi énerver les maires opposés au projet © Radio France - Yves Renaud

Depuis quelques jours, une campagne de communication invite les habitants de Saint-Etienne Métropole à signer la pétition pour dire "oui" à la construction de l'autoroute A45 et faire pression sur le gouvernement pour valider le projet. De quoi énerver les élus locaux opposés au chantier.

Ils sont apparus sur les panneaux d'affichage en ville, ou dans les supports de communication de Saint Etienne Métropole : des visuels invitent les habitants à signer la pétition pour dire "oui" à la construction de l'autoroute A45 et faire pression sur le gouvernement pour valider le projet. Mais cette publicité ne fait que pas que des heureux : les élus de l'agglomération qui ont voté contre le financement de la future autoroute voient d'un mauvais oeil cette campagne.

La raison : le logo de la métropole, dont ils font partie, figure sur ces visuels, laissant croire que tous les élus seraient en accord avec la construction de l'autoroute.

La page de la pétition lancée par la métropole de Saint-Etienne - Aucun(e)
La page de la pétition lancée par la métropole de Saint-Etienne - capture d'écran Saint Etienne Métropole

C'est le cas par exemple de Ramona Gonzales Grail. La maire de La Talaudière est d'autant plus énervée qu'à aucun moment les élus n'ont été consultés avant le lancement de cette campagne. Pour elle, Gaël Perdriau peut vouloir de l'A 45 en tant que maire de Saint-Etienne, mais pas en tant que président de la métropole, alors qu'onze communes se sont prononcées contre la nouvelle autoroute. "Saint-Etienne Métropole, ce n'est pas que la ville de Saint-Etienne. Nous sommes 53 communes dont un certain nombre à nous opposer à ce financement. Ce n'est pas honnête d'afficher le logo de la métropole."'

Respect de la majorité

Mais Gaël Perdriau ne voit pas où est le problème. Pour lui cette campagne est dans la continuité des débats qui ont eu lieu avec les élus. "Nous avons eu un vote et l'ensemble des élus s'est exprimé : ça s'appelle la démocratie. Je respecte les minorités mais je suis aussi le garant de l'application des délibérations qui ont été votées à la majorité, et en l’occurrence, une majorité a souhaité la construction de l'A 45."

Gaël Perdriau précise que cette campagne n'a pas coûté un centime à la métropole puisqu'elle a été réalisée en interne et sur des supports de communication propres. Mais Ramona Gonzales Grail n'exclut pas de déposer un recours à l'aide d'un avocat.