Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Autoroute A25 : la régulation dynamique de la vitesse va désormais jusqu'à Lille

-
Par , France Bleu Nord

Trois ans après sa mise en place, la régulation dynamique de la vitesse sur l'autoroute A25 dans le sens Dunkerque-Lille va être étendue, jusqu'au périphérique lillois. La vitesse régulée en fonction des conditions de circulation, ça fonctionne, selon la DIR Nord, le gestionnaire de l'autoroute.

La régulation dynamique de la vitesse est en place depuis 2016 sur l'autoroute A25.
La régulation dynamique de la vitesse est en place depuis 2016 sur l'autoroute A25. © Radio France - Aurélien Accart

Une autoroute à 70 km/h de Bailleul jusqu'à Lille, ce sera en théorie possible à compter de ce mardi. La direction interdépartementale des routes du Nord (DIR-Nord) va en effet étendre la zone de régulation dynamique de la vitesse sur l'autoroute A25. Elle courait depuis 2016 de Bailleul à Englos, elle ira désormais jusqu'à la jonction avec le périphérique sud de la capitale des Flandres.

"Il aurait été dommage de ne pas aller jusqu'au bout du raisonnement, explique Xavier Delebarre, le directeur de la DIR-Nord. Les gains sur la première section étaient très encourageants." De fait, selon le gestionnaire, le gain de temps moyen est de 6 minutes sur ce tronçon. De plus, réguler la vitesse permet de la diminuer progressivement jusqu'à l'entrée de Lille, pour amener les automobilistes à rouler à 70 km/h, vitesse à laquelle "le trafic est optimum du point de vue de son écoulement".

La régulation dynamique : comment ça marche ?

En tout la DIR-Nord a installé 17 portiques lumineux sur la portion d'autoroute concernée, dans le sens Dunkerque-Lille. L'éventail des vitesses possibles va de 130 km/h à 70 km/h, par paliers de 20. En conséquence, impossible par exemple de passer de 130 km/h à 90 km/h d'un coup, il y aura forcément une étape à 110 km/h. La vitesse maximale autorisée est déterminée en fonction du trafic et des conditions de circulation : en cas de bouchon, d'accident ou de chantier, la vitesse est réduite en amont pour mieux réguler l'écoulement des véhicules.

Mais la régulation de la vitesse a aussi une autre vertu, affirme Xavier Delebarre : "à partir du moment où tout le monde roule à peu près à la même vitesse, on se trouve avec moins de changements de files intempestifs. Quand vous êtes en train de changer de file, à un moment donné vous utilisez deux files au lieu d'une. Donc si vous multipliez ça par autant de gens qui font cette manœuvre, c'est comme ça qu'on perd de la capacité."

Le bilan tiré par la DIR-Nord est tellement positif que la régulation dynamique de la vitesse devrait être étendue à d'autres axes dans les mois à venir : l'A22 en 2020 et l'A1 et 2021.

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess