Transports

Autoroute Toulouse-Castres : les "anti" mobilisés jusqu'à la fin de l'enquête publique

Par Stéphane Garcia, France Bleu Toulouse samedi 14 janvier 2017 à 21:30

Les opposants préféreraient qu'on aménage la Nationale 126, déjà existante. Un projet qui coûterait selon les élus près de trois fois moins que l'autoroute.
Les opposants préféreraient qu'on aménage la Nationale 126, déjà existante. Un projet qui coûterait selon les élus près de trois fois moins que l'autoroute. © Radio France - Stéphane Garcia

A quelques jours maintenant de la fin de l'enquête publique concernant l'autoroute entre Toulouse et Castres, les opposants à l'autoroute organisaient un barrage filtrant le samedi 4 janvier au rond point de Verfeil. Au programme : distribution de tracts pour faire entendre leur position.

Lundi 23 janvier s'achève la longue période qui a été consacrée depuis début décembre à l'enquête publique sur le projet d'autoroute entre Castres et Toulouse. Puis la commission d'enquête aura un délai de six semaines pour présenter la synthèse des avis et contributions qui ont été émis dans les mairies où se tiennent les permanences mais aussi sur Internet. Ensuite, cette même commission devra rendre son avis et ses recommandations.

Depuis un mois maintenant les "pour" et les "contre" le projet d'autoroute multiplient les initiatives pour se faire entendre. Samedi 14 janvier, 70 anti-autoroutes se sont rassemblés à Verfeil, à la frontière entre la Haute Garonne et le Tarn. Ils ont installé un péage factice au rond point à l'entrée du village. Durant toute la matinée ils ont distribuer des tracts aux automobilistes pour les sensibiliser et les inciter à participer à l'enquête publique.

>> Pour comprendre le projet et la position des deux camps : Autoroute Toulouse-Castres : l'enquête publique commence

Le projet d'autoroute entre Toulouse et Castres pourrait voir le jour à l'horizon 2025. - Radio France
Le projet d'autoroute entre Toulouse et Castres pourrait voir le jour à l'horizon 2025. © Radio France