Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

INFOGRAPHIE - Autoroutes : les tarifs des péages augmentent ce jeudi 1er février

lundi 29 janvier 2018 à 15:27 - Mis à jour le jeudi 1 février 2018 à 11:18 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Les tarifs des péages d'autoroute augmentent de 1 à 2 % ce jeudi 1er février. Cette hausse est plus importante que celles de 2016 et 2017. Le plan d'investissements entre l'État et les sociétés autoroutières prévoit une soixantaine de chantiers sur le réseau, financés en partie par ces hausses.

Le prix des péages d'autoroute va augmenter ce jeudi 1er février.
Le prix des péages d'autoroute va augmenter ce jeudi 1er février. © Maxppp - Jean-Pierre Balfin

Les tarifs des péages d'autoroutes augmentent de 0,87% 2,04% sur les principaux réseaux ce jeudi 1er février 2018. C'est sensiblement plus qu'en 2016 et 2017, années où la hausse moyenne avait été limitée à 1%.

Les augmentations de tarifs sur les différents réseaux

Les automobilistes devront débourser 2,04% supplémentaires sur le réseau des Autoroutes de Rhône-Alpes (AREA) et 2% sur les Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR). La Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France (Sanef) et la Société des autoroutes Paris-Normandie (SAPN) demanderont 1,39% supplémentaire. Sur le réseau géré par Vinci, les tarifs pour les véhicules légers augmenteront de 1,34% sur les Autoroutes du Sud de la France (ASF) et les Autoroutes Esterel-Côte d'Azur (Escota). Ils progresseront de 1,33% sur le réseau Cofiroute. Les variations sont plus importantes sur les autres réseaux.

  - Visactu
© Visactu -

Les associations de consommateurs dénoncent ces hausses  

Cette hausse des prix est donc plus importante que celle enregistrée en 2017, qui n'atteignait pas 1 %. Des associations de défense de consommateurs et des représentants de transporteurs routiers dénoncent ces hausses. "On les sent très protégées, très à l'aise et on sent un Etat qui n'est pas du tout disposé à entrer dans un bras de fer", a déclaré à l'AFP, Pierre Chasseray, le délégué général de l'association 40 millions d'automobilistes, pour qui ces augmentations sont "une aberration".

Le rattrapage du gel des tarifs de 2015 

En 2015, la ministre de l'Écologie Ségolène Royal avait décidé de s'attaquer de front aux sociétés autoroutières, après un rapport de l'Autorité de la concurrence qui faisait état de la "rente" des sociétés autoroutières depuis la privatisation de 2006. Elle avait obtenu un gel des tarifs pour l'année 2015.  Un accord entre l'Etat et les concessionnaires avait mis fin à la polémique en septembre 2015, avec le lancement d'un plan de relance autoroutier de 3,2 milliards d'euros, qui prévoyait des hausses de péage sur les années suivantes, et un allongement des concessions.

Un plan d'investissement pour 57 chantiers 

En janvier 2017, le gouvernement et les sociétés autoroutières se sont entendus sur un plan d'investissement supplémentaire de 803,5 millions d'euros dans les autoroutes qui prévoit 57 chantiers  (aménagements d'échangeurs, travaux d'amélioration environnementale, etc) sur le réseau, financé par des hausses des péages (comprises entre 0,1 et 0,4% par an de 2019 jusqu'en 2021) et par des subventions des collectivités locales.