Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Avec "Je signale", la Drôme renforce la surveillance de ses routes

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le Département de la Drôme vient de lancer une nouvelle fonctionnalité sur son application pour smartphone. Avec Je signale, les conducteurs peuvent faire remonter les défauts qu'ils rencontrent sur la route directement au services des routes.

Pour accéder au service Je signale, il faut télécharger l'application "La Drôme" du département.
Pour accéder au service Je signale, il faut télécharger l'application "La Drôme" du département. © Radio France - François Breton

Le Département de la Drôme vient de lancer une nouvelle fonctionnalité pour son application pour smartphone. Avec "Je signale", les conducteurs ont la possibilité de signaler un défaut sur les routes du département. "Il y a quatre types d'anomalies qui peuvent être renseignées, explique Emmanuel Faure, chef du projet. Il y a le défaut sur la route, comme un nid poule, celui pour un panneau endommagé ou manquant, celui quand une glissière de sécurité est endommagée et enfin quand de la végétation gêne la circulation."

Pour envoyer son signalement, l'automobiliste doit se géolocaliser. Il remplit ensuite un petit formulaire pour décrire le problème et il peut ajouter une photo s'il veut. Le signalement part directement au service des routes du Département qui agît en fonction de la gravité du problème.

L'application permet de faciliter les interventions des agents. "Nous patrouillons régulièrement les 4200 km du réseau routier du département. Mais nous ne pouvons pas être partout tout le temps", explique Emmanuel Faure. Les automobilistes qui font régulièrement le trajet peuvent donc eux aussi participer à la surveillance des routes. Attention, ce service ne sert pas à signaler un accident de la route. Il faut prévenir les secours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess