Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Avec la réouverture de l'aéroport d'Orly, le retour des nuisances sonores pour les riverains

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

"On redoute le retour des avions", déplore sur France Bleu Paris Luc Offenstein, le président d'Oyé 349, l'association de protection des riverains de l'aéroport d'Orly. Près de 3 mois après le dernier décollage d'un avion commercial, les vols reprennent ce vendredi dans le 2e aéroport de France.

Les vols vont reprendre, ce vendredi 26 juin 2020, à l'aéroport d'Orly.
Les vols vont reprendre, ce vendredi 26 juin 2020, à l'aéroport d'Orly. © Radio France - Hajera Mohammad

Cela faisait près de trois mois qu'un avion commercial n'avait pas décollé d'Orly (Val-de-Marne). Pour des raisons de rationalisation des coûts, Groupe ADP, le gestionnaire, avait, pendant le pic de la crise, regroupé tous les vols à Roissy Charles de Gaulle. Seuls des vols sanitaires, de fret ou militaires ont atterri ou décollé de l'aéroport du sud de la capitale. L'aéroport rouvre désormais ses pistes aux vols commerciaux ce vendredi matin.

"On a vécu pendant trois mois dans un autre univers"

Le premier vol a décollé à 6h ce vendredi matin, direction Porto (Portugal). Plus de 70 autres vont suivre dans la journée. Et donc, pour la première fois en trois mois, les riverains ont été réveillés par un décollage ce vendredi matin. "On redoute le retour des avions. [00:01:30][2.1]", s'inquiète Luc Offenstein, le président d'Oyé 349, l'association de défense des riverains de l'aéroport d'Orly. 

On était franchement ailleurs. Luc Offenstein, président d'Oyé 349

"On a vécu pendant trois mois dans un dans un autre univers. On était franchement ailleurs. On a pu entendre les oiseaux. J'ai pu dormir personnellement une heure et demie de plus par nuit, ce qui est énorme. On a pu profiter de notre jardin. On va manger pratiquement tous les jours dehors. En plus, avec le beau temps, c'était très bien. On n'augmente pas le son de la télévision ou de la musique quand on veut l'écouter et on peut suivre une conversation dehors qu'on ne pourrait plus faire", liste le président d'Oyé 349.

Vers une reprise progressive des vols

Orly va redémarrer avec un trafic journalier à hauteur de 10% de son trafic habituel, pour ensuite augmenter progressivement la cadence. 70 vols par jour cette semaine, et aux alentours de 130 dès le début du mois de juillet, pour 650 habituellement.  "C'est une bonne chose", réagit Luc Offenstein. "Nous sommes bien d'accord, si on peut enfin véritablement travailler sur ce que propose l'Organisation mondiale de l'aviation, l'OACI, à savoir une approche équilibrée et une réduction du bruit à la source."

"Pour l'instant, on est très loin de la fin des lignes intérieures", estime-t-il pour autant, réagissant à l'annonce du Secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, d'aller vers la fin de ces lignes. "Qu'on supprime toutes les lignes qui sont opérées par le train, dans un temps raisonnable, ce serait déjà une grande avancée, parce qu'il ne faut quand même pas oublier qu'en Île de France, Orly et Roissy, c'est plus de 50% du trafic aérien national sur un espace extrêmement réduit, dans région qui est très, très dense au niveau population."

Luc Offenstein, invité de France Bleu Paris Matin ce vendredi 26 juin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu