Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Avec Navigo Easy, le ticket de métro parisien se modernise

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Depuis ce mercredi 12 juin, les usagers occasionnels des transports en commun d'Île de France peuvent acheter une carte sans contact rechargeable plutôt que des tickets traditionnels en carton. L'avantage est écologique et financier selon Île de France Mobilités.

Le nouveau passe Navigo Easy remplacera à terme tous les tickets en carton
Le nouveau passe Navigo Easy remplacera à terme tous les tickets en carton © Maxppp - Christophe Morin

Paris, France

C'est le début de la fin pour les tickets de transports en commun en carton en Île de France ! Depuis ce mercredi matin, vous pouvez acheter au guichet de toutes les stations un passe "Navigo Easy", une carte en plastique sans contact, complètement anonyme, et qui doit avoir remplacé en 2021 tous les billets actuels.

D'un coût de deux euros, elle permet de charger des tickets dématérialisés, et est destinée principalement aux touristes et aux gens de passage, ou aux Franciliens qui prennent peu les transports en commun.

Avantage écologique et financier

Pour le moment, ce sont plus de 500 millions de tickets en carton qui sont utilisés chaque année. Souvent jetés à terre après leur usage unique, ces petits bouts de papier mettent un an à se dégrader. L'autorité qui gère les transports dans la région voit donc dans leur remplacement progressif un intérêt écologique. 

Mais la présidente de la région et d'Île de France Mobilités, y voit aussi un intérêt financier pour les usagers. "C'est fini, les tickets qui se démagnétisent dans votre poche et ces dizaines d'euros perdus avec des tickets d'un autre siècle", a déclaré Valérie Pécresse ce mardi matin avant d'inaugurer officiellement le nouveau passe à la station de métro Trinité-d'Estienne-d'Orves.

En revanche, le président de l'association d'usagers des transports FNAUT Île de France, Marc Pélissier, regrette le coût d'achat de la carte elle-même : "Mettre deux euros dans le support, c'est tout de même un problème pour les gens de passage à Paris". D'autant plus que si le Navigo Easy est anonyme et peut être prêté à n'importe qui, il est impossible de prendre les transports à plusieurs en même temps avec une seule carte. Chaque membre d'une famille de touristes, par exemple, devra avoir la sienne. Et malgré les économies de papier à venir, il n'est pas question de baisser les tarifs.

Suppression progressive des tickets actuels

Dans un premier temps il ne sera possible de charger sur ces cartes que les tickets T+ (métro, bus, tram et RER dans Paris), à l'unité ou en carnet (jusqu'à 30 tickets par carte), achetés à tarif plein ou réduit, les tickets OrlyBus et RoissyBus ou encore certains forfaits (Navigo jour, antipollution, Fête de la musique, jeune week-end). Tous les autres titres de transport seront progressivement proposés en version dématérialisée d'ici 2021. 

D'ici là, les carnets de dix tickets en carton ne seront plus proposés à la vente, aux alentours de mi-2020, et les tickets individuels ne le seront plus courant  2021. En attendant, le choix d'acheter soit la carte, soit les tickets est laissé à l'usager, mais il lui sera systématiquement proposé d'opter pour la version Navigo Easy au guichet, puis sur les automates quand ils seront équipés pour distribuer ces cartes.

D'autres évolutions à venir

La prochaine étape dans l'évolution des titres de transport est pour la rentrée. Les possesseurs de smartphones auront la possibilité d'utiliser leur téléphone comme passe Navigo (uniquement pour les abonnements et sur certains téléphones dans un premier temps). Puis d'ici la fin de l'année, il sera possible de recharger son Navigo avec son smartphone, afin de désengorger les guichets et les automates.

Enfin, en novembre, Île de France Mobilités va lancer le passe Navigo Liberté+, destiné lui aussi aux voyageurs occasionnels, qui permettra d'être prélevé à la fin du mois en fonction des transports publics utilisés.