Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Une compagnie aérienne veut proposer des vols transatlantiques à bas prix depuis Bâle-Mulhouse

jeudi 13 septembre 2018 à 16:39 Par Patrick Genthon, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Une nouvelle compagnie aérienne veut proposer des vols long-courriers 30% moins chers sur la liaison transatlantique. Ses promoteurs souhaitent lever 100 millions de dollars sur les marchés financiers. Les avions seraient basés à l'EuroAirport Bâle-Mulhouse-Fribourg.

L'EuroAirport Bâle-Mulhouse-Fribourg.
L'EuroAirport Bâle-Mulhouse-Fribourg. © Maxppp - MP

Bâle Aéroport, Saint-Louis, France

Un ex-pilote de Ryanair et trois associés veulent lever 100 millions de  dollars (environ 86 millions d'euros) pour lancer une nouvelle compagnie aérienne

Basée à l'EuroAirport Bâle-Mulhouse-Fribourg , la société souhaite proposer des vols à bas prix vers l'Amérique du Nord, comme l'ont confié ses fondateurs au quotidien «Financial Times» .

Swiss Skies

Le projet a pour nom Swiss Skies. Ses initiateurs misent sur un seul type d'avion, l'Airbus A321neo, d'une capacité de plus de 200 sièges et capable de voler sur une distance de 7.400 kilomètres. 

La société Swiss Skies table sur des coûts inférieurs de 30% à ceux des compagnies aériennes établies et vise un chiffre d'affaires de 1,5 milliard de dollars en cinq ans. 5000 emplois, dont 50% directement liés aux activités aéroportuaires, pourraient être créés, selon les fondateurs.

Une idée accueillie très favorablement par les responsables de l'EuroAirport.

L'EuroAirport prêt à accueillir ce type de compagnie

Selon Frédéric Velter, le directeur général adjoint de l'EuroAirport : "Le marché des low cost long-courrier est en train de naître vraiment." Il confirme plusieurs contacts qu'il ne souhaite pas évoquer en détail à ce stade. "On est extrêmement attentif à ce qui se passe et bien sûr, on est prêt à accueillir ce type de trafic". Il rappelle qu'il y a vingt ans personne ne croyait au succès d’une compagnie low cost.