Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Axe routier Granville-Avranches : le projet "repart de zéro"

-
Par , France Bleu Cotentin

Coup d'arrêt dans l'aménagement du nouvel axe Granville-Avranches en 2x2 voies. Le Département de la Manche décide de suspendre et de revoir totalement le projet, en raison de nouvelles mesures environnementales plus contraignantes sur les zones humides.

Le contournement de Marcey-les-Grèves dans le sud-Manche a été construit entre 2015 et 2019. C'est l'une des parties de ce projet routier entre Granville et Avranches.
Le contournement de Marcey-les-Grèves dans le sud-Manche a été construit entre 2015 et 2019. C'est l'une des parties de ce projet routier entre Granville et Avranches. © Radio France - Lucie Thuillet

Les travaux du contournement de Saint-Pair-sur-Mer ne démarreront pas en septembre 2021. Marc Lefèvre, président du conseil départemental de la Manche, l'a annoncé ce lundi 8 mars : le projet de création d'une route à 2x2 voies entre Granville et Avranches est suspendu.

Nous n'abandonnons pas le projet. Nous avons toujours comme objectif d'améliorer la fluidité et la sécurité sur cet axe où roule en moyenne 12500 véhicules par jour mais il va falloir le faire autrement. Nous devons remettre le métier sur l'ouvrage.

Une décision surprise

Pourquoi ce revirement ? C'est une évolution de la réglementation en matière environnementale sur les zones humides, qui est à l'origine de cette décision surprise. La préfecture de la Manche en a informé le Département dans un courrier le 8 février, en réponse à sa demande d'autorisation environnementale. Un dossier travaillé pourtant depuis 2018 en lien avec les services de l'Etat, s'étonne Marc Lefèvre.

Jusque là, chaque zone humide impactée par un projet routier devait être recréée à proximité, sur le principe du "un pour un" : un hectare détruit, un hectare reconstruit.

"Mais avec la création de l'office français de la biodiversité, la réglementation évolue. La notion même de zones humides change. Nous n'avons plus 14 hectares de zones humides impactées à reconstituer mais 24", explique Marc Lefèvre. 

Des compensations "exorbitantes"

Mais ce n'est pas tout : les mesures compensatoires évoluent également.

Pour réaliser le contournement de Saint-Pair-sur-mer et les deux tronçons restants, a minima, nous devrions trouver 60 à 80 hectares de terres à transformer en zone humide. C'est exorbitant et ça va à l'inverse de nos objectifs initiaux.

Ces changements bouleversent donc très largement l'impact du projet sur le foncier et les terres agricoles. 

Or Le tracé de ce projet "démarré il y a 25 ans", a été établi suivant deux critères, assure le président du Département : "préserver l'habitat et les terres agricoles. 

On a privilégié le passage dans des terres humides et des zones de moindre qualité pour l'agriculture. On a choisi ces zones pour moins gêner les exploitations agricoles. Mais aujourd'hui, avec ces nouvelles mesures compensatoires, ça se retourne contre nous. 

Pas d'abandon mais un projet à revoir

Le président du Département de la Manche, dit "prendre acte de cette évolution réglementaire" mais la "volonté initiale de préserver les terres agricoles n'est plus respectée." Au regard des compensations qui impacteraient des terres agricoles, il affirme que "ce n'est pas acceptable. Il faut reprendre notre copie, en intégrant le critère des zones humides."

Le projet sera donc retravaillé, "peut-être pas en 2x2 voies, peut-être en regardant l'axe actuel, je ne sais pas ce qu'il en sera pour la suite", conclut Marc Lefèvre. Pas de calendrier pour le moment mais un nouveau projet signifie qu'il faudra une nouvelle déclaration d'utilité publique. 

Pour le moment, seuls les contournements de Sartilly et de Marcey-les-Grèves, ont déjà été réalisés sur cet axe Granville-Avranches.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess