Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bains chauds de Thuès : attention au risque d'électrocution

-
Par , France Bleu Roussillon

Pour accéder aux bains chauds sauvages de Thuès (Pyrénées-Orientales), des dizaines de personnes traversent chaque jour la voie du train jaune et son rail électrifié. Un nouvel accident s'est produit le week-end dernier : un enfant de 9 ans a été électrisé.

Le rail d'alimentation électrique du train jaune est constamment sous tension, à 850 volts
Le rail d'alimentation électrique du train jaune est constamment sous tension, à 850 volts © Maxppp - Isabelle Rozenbaum

"Faut-il attendre qu'il y ait un mort ?", se désole le maire de Thuès, Jean-Jacques Rouch, après le nouvel accident survenu le week-end dernier. Un groupe a entrepris de traverser la voie ferrée du train jaune pour rejoindre les bains chauds sauvages qui surplombent le village. Mais en enjambant le rail électrique sous tension, un enfant de 9 ans a été électrisé. Évacuée par les pompiers vers l'Hôpital de Perpignan, la jeune victime présente heureusement des lésions sans gravité.

Au même endroit, un autre enfant avait déjà été gravement brûlé en 2013. À l'époque, le conseiller général du secteur Jean-Louis Alvarez avait alerté les autorités : "Aujourd'hui, je suis en colère. Rien n'a été fait pour empêcher les baigneurs d'emprunter cet itinéraire interdit. Tous les jours, je les vois emprunter ce chemin abrupt et enjamber le rail électrique".

Ancien conducteur du train jaune, Jean-Louis Alvarez connaît la dangerosité d'un tel comportement : "le rail est constamment sous tension, à 850 volts. Le toucher vous expose à une mort immédiate. Au cours de ma carrière de cheminot, j'ai été amené à relever deux décès dans le secteur de Fontpédrouse. J'espère que les autorités préfectorales vont enfin prendre conscience du problème : il faut empêcher l'accès à ce chemin".

Une affluence inquiétante

Jusqu'aux années 2.000, les bains chauds de Thuès n'étaient connus que de quelques initiés. Mais avec l'irruption d'Internet et des réseaux sociaux, leur notoriété a explosé ces dernières années. "Les gens arrivent de toute la France et même de l'étranger", s'inquiète le maire de Thuès qui avoue être totalement démuni face à cet afflux. "Ces bassins aménagés sont situés sur une propriété privée. Nous ne pouvons rien faire. Et le propriétaire est lui-même totalement impuissant. La seule solution, ce serait sans doute de détruire les bassins...".

Autre solution, les élus locaux proposent de supprimer les places de parking qui permettent aux baigneurs de se garer le long de la Nationale 116. "Ces places sont constamment occupées, 365 jours par an", déplore le maire de Thuès. 

Ne jamais franchir la voie du train jaune

Sur son site Internet, le collectif "sauver le train jaune" rappelle qu'il est interdit de franchir la voie, en dehors de quelques passages sécurisés. "La ligne de Cerdagne est sous tension tous les jours durant toute la journée sur ses 63 kilomètres de parcours de Villefranche de Conflent à Latour de Carol". À toutes fins utiles, l'association indique que le rail électrique a été surnommé "mata-gossos" par les riverains. Ce qui signifie en catalan : "tue-les-chiens".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess