Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fait-il bon être piéton au Mans ?

-
Par , France Bleu Maine

La Fédération Française de Randonnée (FFRandonnée) propose un questionnaire en ligne pour juger de la place laissée aux piétons en ville. Au Mans, des aménagements ont été entrepris pour faciliter leur déplacement, mais de nombreux efforts restent à faire.

Dans le centre-ville du Mans, les piétons se fraient un chemin. Ils peuvent exprimer leur ressenti sur le baromètre en ligne de la Fédération Française de randonnée pédestre jusqu'au 15 mars.
Dans le centre-ville du Mans, les piétons se fraient un chemin. Ils peuvent exprimer leur ressenti sur le baromètre en ligne de la Fédération Française de randonnée pédestre jusqu'au 15 mars. © Radio France - Léa Giraudeau

Fait-il bon être piéton au Mans ? C'est la question que posent la Fédération Française de randonnée pédestre et le collectif Place au Piétons dans leur baromètre sur la "marchabilité" des villes. Le but, évaluer la pratique de la marche à pied. Ce questionnaire en ligne aborde cinq thématiques : ressenti, sécurité, confort dans les déplacements à pieds, importance accordée par la commune à ce mode de déplacement, aménagements dédiés aux piétons.

Des travaux pour faciliter la circulation des piétons

Depuis une dizaine d'année, des travaux sont entrepris pour faciliter la circulation des piétons, notamment dans  la Cité Plantagenêt ou encore le quartier Saint-Nicolas. Ces aménagements sont principalement liés au terrassement, éclairage et revêtement de ces zones. Et ça plait. Elodie et Benjamin ont tous les deux la vingtaine et se déplacent quasi-exclusivement à pied : "C'est un confort de pouvoir se balader dans les rues sans croiser de voitures dans l'hyper-centre."

Mais gros point noir pour les deux jeunes gens : la cohabitation quelquefois forcée entre piétons et cyclistes. Faute de place sur la chaussée, ces derniers sont parfois contraints d'empiéter sur les trottoirs. Une situation qui peut s'avérer dangereuse. Sur l'avenue Bollée, des pistes cyclables ont été aménagées après le déconfinement, rendant toute leur liberté de circuler sereinement aux piétons.

Des aménagements encore insuffisants

Tout est loin d'être parfait. Plus on s'éloigne du centre, plus la situation des piétons se détériore. Trottoirs étroits voire inexistants, en pente ou encombrés, un casse-tête pour les parents avec poussettes. Certains abandonnent même l'idée de passer par certains quartiers car trop contraignant. "Parfois les jours de marchés, tous les trottoirs sont occupés. On est obligé de passer sur la route", explique Marley en manœuvrant sa poussette.

Des stationnements dangereux dénoncés par des associations comme 60 millions de piétons, qui demandent d'avantage de contrôle.

A quoi va servir cette enquête ?

L'enquête de la FFRandonnée permet donc aux Manceaux d'exprimer leurs attentes à ce sujet. Les résultats, attendus courant du printemps, permettront aux collectivités d'améliorer leurs politiques territoriales en faveur du développement de la marche.

Lien pour accéder au questionnaire : placeauxpiétons.fr 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess