Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Biarritz: les surfeurs et saisonniers en colère contre un nouvel arrêté municipal

-
Par , France Bleu Pays Basque

Cet été, un arrêté municipal interdit aux fourgons, vans aménagés, et autres véhicules habitables de stationner à Biarritz. Les surfeurs et saisonniers qui optent pour ce genre de transport et de logement sont vent debout.

A Biarritz, pendant la saison estivale, les propriétaires de fourgons et vans risquent des amendes de 35 euros pour stationnement gênant.
A Biarritz, pendant la saison estivale, les propriétaires de fourgons et vans risquent des amendes de 35 euros pour stationnement gênant. © Radio France - Anthony Michel

Biarritz, France

La ville de Biarritz a fait plus d'un mécontent après la publication d'un nouvel arrêté municipal. Celui ci datant de février dernier stipule que du 1er mai au 30 septembre, tous les véhicules dits "habitables", fourgons, campings car, van aménagés sont interdits de stationner dans la ville balnéaire.

L'arrêté explique que vu "l'affluence des autocaravanes, caravanes, camping-cars, véhicules automoteurs spécialisés (...) qui s’accroît" et entre autres "la rareté, l'étroitesse des places de stationnement dans les rues de la ville de Biarritz", la ville s'est vue contrainte d'établir une limitation spécialisée à l'encontre des propriétaires de ces véhicules.

En parallèle à cet arrêté, la mairie a fait installer des panneaux de signalisation pour indiquer aux véhicules "habitables" qu'ils n'étaient plus les bienvenus.

Suite à l'arrêté, la mairie a indiqué, via des panneaux de signalisation, aux propriétaires de véhicules habitables qu'ils n'étaient plus les bienvenus à Biarritz - Radio France
Suite à l'arrêté, la mairie a indiqué, via des panneaux de signalisation, aux propriétaires de véhicules habitables qu'ils n'étaient plus les bienvenus à Biarritz © Radio France - Anthony Michel

Une amende de 35 euros

Sauf que ces véhicules sont les transports et mode d'hébergement privilégiés par bon nombre de surfeurs et de saisonniers à Biarritz. Pierrick est l'un d'entre eux.  En discutant avec ses amis, il a mis en ligne une pétition pour dénoncer la publication de ce nouvel arrêté.

C'est de la discrimination - Pierrick, saisonnier 45 ans

Pierrick dénonce l'arrivée de ce nouvel arrêté, saisonnier, il possède un camping car, et il est obligé de se garer près de son lieu de travail à Biarritz. "On a discuté avec la mairie et réussi à négocier de ne pas être sanctionné la journée, mais si le soir entre 21h et 7h, on stationne dans Biarritz, on reçoit systématiquement une amende de 35 euros pour stationnement gênant". 

Depuis le début de la saison, il a déjà reçu trois contraventions, et il en a assez. "Après le travail le soir, je suis obligé de sortir de Biarritz, car il n'y a pas d'autres solutions par la mairie de Biarritz pour nous relocaliser". Il déplore cette situation dans laquelle il se dit bloqué.

Sollicité à plusieurs reprises, la mairie de Biarritz n'a pas donné suite à nos demandes d'interview.

Choix de la station

France Bleu