Transports

Bientôt des amendes adressées aux parents pour le non-port de la ceinture dans les bus scolaires de Moselle

Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu vendredi 9 septembre 2016 à 16:56

En cette rentrée, la gendarmerie contrôle les bus scolaires de Moselle
En cette rentrée, la gendarmerie contrôle les bus scolaires de Moselle © Maxppp - Julio Pelaez

Depuis le 1er septembre 2015, la ceinture de sécurité est obligatoire dans les autocars, mais dans les bus scolaires, il y a encore des oublis. La gendarmerie de Moselle prévient: elle va commencer à verbaliser et les amendes, de 90 euros, seront adressées aux parents.

Chaque jour depuis la rentrée, des milliers d'élèves prennent le bus scolaire pour aller en cours. Et pour s'assurer que ces véhicules transportent nos enfants dans les règles, la gendarmerie mène actuellement des contrôles aux abords d'établissements scolaires en Moselle. Les contrôles portent sur la vérification du matériel de secours (extincteurs, brises-vitres), des papiers du véhicule, mais surtout sur le port de la ceinture de sécurité pour les enfants-  c'est obligatoire depuis un an- tout comme les équipements anti-démarrage pour les chauffeurs: si le conducteur a bu de l'alcool et que l'éthylotest est positif, le bus ne démarre.

"La semaine prochaine, on va commencer à sévir"

Premier bilan après un contrôle ce vendredi matin au collège de Verny, au sud de Metz: les enfants ne mettent pas encore suffisamment la ceinture dans les bus. Le port de la ceinture dans les bus est obligatoire depuis le 1er septembre 2015. Une année est passée mais il y a encore pas mal d'oublis. Il est temps de verbaliser prévient donc le commandant en second de l'escadron de sécurité routière de Moselle, Jean-Jacques Tissier:"La semaine prochaine, on va commencer à sévir sur les ceintures de sécurité vis-à-vis des enfants dans les bus, puisqu'on se rend compte qu'on a des accidents".

Le commandant Tissier, de l'escadron de gendarmerie de sécurité routière de Moselle, menace de verbaliser le non-port de la ceinture dans les bus

Ces amendes d'un montant de 90 euros ne seront pas payées par les chauffeurs - impossible pour eux de vérifier que leurs 50 passagers sont attachés- mais par les parents. Dès la semaine prochaine, les gendarmes ne vont donc plus adresser de simples avertissements mais de vraies contraventions. Aux enfants de bien écouter leurs parents....