Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Bientôt la fin du bouchon de Castries

lundi 25 septembre 2017 à 6:20 Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault

La métropole de Montpellier lance ce lundi la dernière phase des travaux de la déviation de Castries (Hérault). Un tronçon de quatre kilomètres pour contourner le village, traversé chaque jour par 17.500 véhicules. La mise en service est prévue en septembre 2018.

Le panneau du chantier à l'entrée de Castries
Le panneau du chantier à l'entrée de Castries © Radio France - Sébastien Garnier

Castries, France

Dans un an, la traversée de Castries par la RD610 ne sera plus obligatoire pour les habitants de Sussargues, Restinclières ou Baulieu qui se rendent à Montpellier. La dernière phase des travaux de la déviation est lancée ce lundi.

Il s'agit de construire un tronçon de quatre kilomètres pour contourner le village par le sud.

Ce projet lancé au début des années 2000 a été retardé à cause de la présence d'une libellule protégée, puis faute de financements et enfin en raison du transfert de la compétence "routes" du département à la métropole au 1er janvier 2017.

Gilbert Pastor le maire de Castries attend ce projet depuis 20 ans

Une partie importante du chantier a déjà été réalisée (construction du pont sur la Cadoule, réalisation d'ouvrages pour les écoulements naturels...). Il reste à réaliser la voirie et deux ronds-points de part et d'autre du tracé. (cf plan de la déviation)

Avec cette déviation, Castries sera délestée des cinq sixièmes de la circulation qui, chaque jour, l'embouteille, la pollue. "On est obligé de dormir à l'arrière de l'appartement car sinon le bruit de la rue est insupportable" raconte un habitant qui vit au bord de la RD610.

Les commerces le long de la RD610 - Radio France
Les commerces le long de la RD610 © Radio France - Sébastien Garnier

Les commerçants attendent la déviation avec impatience

Le matin et le soir les automobilistes doivent prendre leur mal en patience, le bouchon fait plusieurs kilomètres.

Le boucher se réjouit a l'idée de le voir sauter, il espère attirer des habitants qui aujourd'hui ne font que passer devant sa boutique. S'arrêter pour acheter du pain c'est compliqué, ajoute la boulangère :"Si un client souhaite manœuvrer pour se garer, il y a tellement de circulation qu'il se fait tout suite klaxonner."

Gilbert Pastor, le maire de Castries, a conscience de ce problème. Il précise que des aménagements (stationnement, circulation) seront faits dans le centre du village.

Financée à 70% par le Département et à hauteur de 30% par la Région, cette déviation coûtera au total près de 13 millions d'euros.

Le reportage de Sébastien Garnier

Le bouchon de la RD610 qui travers la commune - Radio France
Le bouchon de la RD610 qui travers la commune © Radio France - Sébastien Garnier