Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Donnez votre avis sur l’arrivée du TGV à Amiens

-
Par , France Bleu Picardie

C'est un projet qui est dans les cartons depuis des années. Sauf énorme surprise, il verra le jour en 2025. L’enquête publique sur le barreau ferroviaire Picardie-Roissy débute ce mardi.

Un TGV à quai (image d'illustration)
Un TGV à quai (image d'illustration) © Radio France - Marie-Audrey Lavaud

C'est un dossier qui était dans les cartons depuis plusieurs dizaines d'années. A partir du 23 février et jusqu'au 6 avril, les citoyens sont invités à se prononcer sur le barreau Picardie Roissy. Cette liaison ferroviaire d'un peu plus de 6 km va, en 2025, permettre de faire circuler des TGV entre Amiens et l'aéroport de Roissy (sans correspondance) en passant par Creil. L’un des avantages concernera les Picards qui vont travailler tous les jours en train à Roissy ne seront plus obligés de descendre jusqu'à la gare du Nord à Paris pour pouvoir remonter jusqu'à l'aéroport. Avec ce barreau, ils pourront bénéficier d'un réel gain de temps : il faudra 57 minutes pour relier Amiens à Roissy et 17 minutes pour aller de Creil à Roissy. Jean-Claude Villemain, le maire de Creil, fait partie des plus fervents défenseurs du projet. Pour lui, ce barreau va attirer du monde en Picardie.

Jean-Claude Villemain, le maire de Creil

Jean-Claude Villemain, le maire de Creil
Jean-Claude Villemain, le maire de Creil © Radio France - Claudia Calmel

Des retombées économiques attendues 

La genèse du projet de barreau ferroviaire Picardie-Roissy remonte aux années 1990. Si tout va bien, le barreau fonctionnera fin 2025. Au delà de la liaison avec l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, ce barreau ferroviaire va aussi faire gagner du temps à clientèle de loisirs de la SNCF : il permettra d'aller en TGV d'Amiens à Strasbourg, Lyon ou Marseille sans changer de train et plus rapidement.

Mais les pouvoirs publics attendent surtout de ce projet des retombées économiques. La région des Hauts-de-France pourrait gagner des habitants : elle espère, par exemple, voir arriver des habitants de région parisienne qui auraient envie de se mettre au vert tour en continuant à travailler en Ile-de-France. Xavier Bertrand, le président du conseil régional ne voit que des avantages à ce futur barreau.

Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France, espère des retombées économiques

C'est dans l'espoir d'un fort retour d'investissement que la région des Hauts-de-France va financer les travaux à hauteur de 105 millions d'euros, soit un tiers du budget total du projet.

"Amiens est l'une des rares grandes villes de France à ne pas avoir le TGV"

Alain Gest, le président d'Amiens Métropole est aussi très largement favorable au projet. Il était l'invité de France Bleu Picardie et il a dit sa satisfaction de voir que les choses avancent : "J'ai un engagement du président de la République pour que ce projet se fasse et que les travaux débutent avant la fin de son mandat. Nous devrions avoir un TGV opérationnel à Amiens fin 2025. Cela faut trop longtemps qu'on attend ça et c'est extrêmement important pour l'attractivité d'Amiens." Pour Alain Gest, "Quand vous voulez attirer de nouveaux habitants, quand vous voulez accueillir des entreprises, la mobilité est fondamentale. Et _nous sommes l'une des rares grandes villes de France à ne pas avoir le TGV_." 

Alain Gest, le président d'Amiens Métropole
Alain Gest, le président d'Amiens Métropole © Radio France - Claudia Calmel

L'interview complète d'Alain Gest est à réécouter ici.

L'enquête publique sur le barreau ferroviaire Picardie-Roissy débute le 23 février et s'achèvera le 6 avril. Les habitants des Hauts-de-France qui veulent donner leur avis peuvent le faire sur ce site.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess