Transports

Bientôt moins de trains sur la ligne Caen – Le Mans – Tours ?

Par Bertrand Hochet, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Maine mercredi 22 avril 2015 à 14:37

Train de la SNCF (illustration)
Train de la SNCF (illustration) © Eric Turpin / Radio France

L’hypothèse est relancée, un mois avant la remise du rapport Duron qui doit faire des propositions pour l’avenir du rail en France. La SNCF, qui contribue à ce rapport, préconise la suppression de plusieurs trains «Intercités», notamment en Sarthe.

Aujourd'hui, deux types de rames circulent sur cet axe Caen – Le Mans – Tours (qui passe par Château-du-Loir, Ecommoy et une dizaine de communes sarthoises): des TER en grande partie  (Trains Express Régionaux) et des Intercités , c'est à dire des corails. Actuellement, sur cette ligne, on compte 10 allers retours par jour entre Alençon et Le Mans en TER et 2 en Intercités. Entre le Mans et Château du Loir, il y a 10 allers retours par jour en TER et 5 en train corail Intercités.

Alain Paquet, porte-parole des usagers: "un certain nombre de ces trains sont empruntés par des personnes qui travaillent"

Dans une étude, la SNCF recommande la suppression de ces Intercités qui ne sont plus rentables . C'est le Ministère des Transports qui devra trancher après la remise, le mois prochain, du rapport Duron. Si ces Intercités disparaissent et ne sont pas remplacés par des TER, cela aura pour conséquence « 15 à 20% de trains en moins  », estime Alain Paquet. D'après le porte-parole du collectif d'usagers de la ligne Caen – Le Mans - Tours, les voyageurs qui font les plus longs trajets seront particulièrement pénalisés , car ils n'auront plus de trains directs. « Si vous changez de train au Mans et si vous rechangez de train à Alençon, vous allongez de 20 minutes le trajet entre Tours et Caen  », explique Alain Paquet.

Une fréquentation en baisse ces deux dernières années

La commission présidée par Philippe Duron doit rendre son rapport le mois prochain , à propos notamment de l'avenir de ces trains d'équilibre du territoire. Sans dévoiler son contenu, le député socialiste du Calvados reconnaît que des aménagements sont inévitables sur cette ligne Caen - Le Mans – Tours. « On a besoin mieux articuler les TER et les TET (Trains d’Equilibre du Territoire, ndlr). Il n’y a que deux TET par jour !  », estime l’élu normand. La SNCF que nous avons contactée ne souhaite pas s'exprimer avant la remise du rapport Duron. Quant à l’élu chargé des transports à la Région Pays de la Loire, il n’était pas joignable.

Alain Ecobichon de la CGT Cheminots en Sarthe: "cet axe est clairement menacé!"

En Sarthe, cette ligne Caen - Le Mans - Tours est empruntée par 1.400 personnes, chaque jour, en moyenne, entre Château-du-Loir et Le Mans (500.767 voyageurs en 2014, selon la Région Pays de la Loire). Le tronçon Alençon – Le Mans , a été fréquenté par 332.475 personnes l’an dernier (soit 900 voyageurs par jou r en moyenne).