Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Transports

Bientôt un test salivaire pour contrôler son niveau de fatigue avant de prendre le volant ?

dimanche 8 juillet 2018 à 7:39 Par Florence Gotschaux, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

C'est ce qu'espère la Fondation Vinci Autoroutes qui soutient la recherche en ce sens. D'après les scientifiques, un marqueur présent dans la salive permet d’évaluer le niveau de somnolence. Des tests menés sur des automobilistes de l'autoroute A7 sont en cours d'analyse.

La Fondation Vinci Autoroutes mène régulièrement des campagne de sensibilisation contre la somnolence au volant.
La Fondation Vinci Autoroutes mène régulièrement des campagne de sensibilisation contre la somnolence au volant. © Radio France - Mélanie Tournadre

Drôme, France

Testerons-nous notre salive avant de prendre la route, à l'avenir?

Des chercheurs ont établi que des biomarqueurs présents dans la salive permettaient de détecter le niveau de somnolence

La fatigue, première cause de mortalité sur l'autoroute

La fatigue étant la première cause de mortalité sur l'autoroute, le sujet intéresse particulièrement fondation Vinci Autoroutes qui soutient les recherches de l'INSERM et des Hospices Civils de Lyon. 

Le premier week-end de juillet, d'ailleurs, des tests salivaires ont été effectués sur 200 automobilistes, sur les aires de Saint-Rambert-d'Albon et Montélimar sur l'autoroute A7. D'autres prélèvements sont prévus à l'automne. 

Les premiers résultats sont attendus début 2019. 

Mesurer sa propre fatigue

A terme, la fondation Vinci Autoroutes espère qu'il sera possible d'élaborer un outil pour déterminer son propre niveau de fatigue avant de prendre le volant, sur le modèle des éthylotests.

En attendant, elle rappelle les bonnes pratiques : s'arrêter toutes les deux heures, changer régulièrement de conducteur, et éventuellement faire une courte sieste.