Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Blaye : un rassemblement pour le rétablissement d'une ligne de train vers Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

Plusieurs associations ainsi que des élus locaux militent pour la réhabilitation d'une liaison ferroviaire entre Blaye et Bordeaux en passant par Saint-Mariens. Ils estiment le coût financier à 25 millions d'euros pour une ligne TER qui pourrait être utilisé par 15.000 personnes par jour.

Rassemblement devant l'ancienne ligne à Blaye
Rassemblement devant l'ancienne ligne à Blaye - Edmée Neboit

Blaye, France

Un rassemblement d'une cinquantaine de personnes s'est tenu devant la mairie de Blaye ce vendredi en fin d'après-midi pour demander le rétablissement de la ligne TER Bordeaux-Blaye. Il s'agissait d'un rassemblement à l'initiative de deux associations auquel se sont associés plusieurs élus locaux dont le maire de Blaye Denis Baldès et le conseiller départemental Xavier Loriaud (MODEM). Ils demandent la réhabilitation du tronçon Saint-Mariens-Blaye (24 kilomètres) ce qui permettrait de raccrocher la citadelle à la capitale girondine.

Jusqu'en 1950 les trains de passagers allaient jusqu'à Blaye et les marchandises ont même continué à circuler jusqu'en 2005 vers la citadelle Vauban. L'emprise de la ligne existe toujours. Le collectif Blaye-Bordeaux Rail a fait ses calculs : la réhabilitation couterait grosso modo 25 millions d'euros soit un million du kilomètre.

Ce qui manque aujourd'hui c'est la volonté politique estiment les associations qui pointe la Région et son président Alain Rousset. Ce dernier est accusé d'oublier le Nord Gironde au profit des Pyrénées-Atlantique.

La rénovation de la Pau-Canfranc c'est 115 millions d'euros pour 24 kilomètres. Nous, on a besoin d'à peine 25 millions pour faire exactement la même distance. > > — Jean-Jacques Chaillot, président du collectif Blaye-Bordeaux Rail.

Faire une ligne TER oui mais pour qui ? Là encore, le collectif avance des chiffres. 27.000 personnes de ce territoire transitent tous les jours vers Bordeaux  et un bon tiers pourrait choisir de prendre le train. Et c'est sans compter,  les 4.000 collégiens et lycéens qui étudient à Blaye.

Jean-Claude Chaillot du collectif Blaye-Bordeaux Rail

Choix de la station

France Bleu