Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Bordeaux : des travaux sur le réseau de tram, les usagers s'agacent

mardi 24 juillet 2018 à 19:21 - Mis à jour le mercredi 25 juillet 2018 à 17:44 Par Harmony Bouvier, France Bleu Gironde

Du 16 juillet au 15 août, la circulation des tramways est fortement perturbée à Bordeaux. Les lignes C et A sont coupées en pleine journée sur certains tronçons pour des travaux de maintenance des voies. Entre les bus-relais plein à craquer et le manque d'information, les usagers sont perdus.

Les bus-relais remplacent les trams, dont la circulation est coupée sur certains tronçons pendant cette grande période de travaux.
Les bus-relais remplacent les trams, dont la circulation est coupée sur certains tronçons pendant cette grande période de travaux. © Radio France - Harmony Bouvier

Bordeaux, France

Marie, originaire de Périgueux (Dordogne), vient passer quelques jours de vacances à Bordeaux. Pour rejoindre le centre-ville, elle tente de rentrer dans le bus-relais qui relie les arrêts Stalingrad à Sainte-Catherine, sur la ligne A du tramway coupée pour travaux. Elle y ira finalement à pied, le bus est déjà plein à craquer. "Je me demande même comment il a pu fermer les portes", plaisante-elle. "Je suis un peu déçue, je pensais qu'il y aurait plus de bus qui attendrait. Tout le tram ne peut pas rentrer dans un seul bus".

Certains usagers du tram A n'attendent pas le bus-relais pour rejoindre le centre-ville. Ils préfèrent traverser le pont de pierre à pied. - Radio France
Certains usagers du tram A n'attendent pas le bus-relais pour rejoindre le centre-ville. Ils préfèrent traverser le pont de pierre à pied. © Radio France - Harmony Bouvier

Du côté de la gare Saint-Jean, où le tram C est coupé en direction de la station Grand Parc, Sophie vient tout juste de quitter son train. Elle se retrouve devant le panneau qui annonce les travaux de la ligne, l'air perdue. "Je suis perplexe car je ne trouve pas tout ça très bien indiqué... ou du moins "Interruption totale donc débrouillez-vous !". Kévin, lui, arrive de Rouen. Cela fait déjà 20 minutes qu'il attend le bus-relais : "j'ai rendez-vous pour des visites d'appartements, donc je ne sais pas si je vais être à l'heure. J'espère juste que ce fameux bus qui est censé débarquer arrive !".

"Une galère au quotidien pour les clients" selon les syndicats

Les usagers, perdus, se redirigent vers les chauffeurs de bus qui desservent la gare comme Sylvie Pouquet. Elle est aussi déléguée syndical chez Force Ouvrière. "La clientèle est très énervée par rapport au manque d'information et au manque de suivi. Ils arrivent en retard et manquent leur correspondance. C'est une galère au quotidien pour les clients".

Une galère que dénonce aussi la CFTC, qui se répercute également sur le personnel de la TBM. "Certains chauffeurs m'ont fait part de _retards de 66 minutes entre Quinconces et Gare Saint-Jean"détaille Pascal Simoneau qui est aussi conducteur de tramway. "Les travaux l'été, ce n'était pas une bonne solution car Bordeaux amène beaucoup de vacanciers estivaux et étrangers._ Couper les lignes A et C en même temps, cela met nos clients dans l'embarras".

Le réponse de Keolis Bordeaux Métropole

Dans un communiqué, Keolis Bordeaux Métropole tient à préciser que les "interruptions de service tramway sont préparées depuis plusieurs mois avec les parties prenantes concernées". Ainsi, "24 bus-relais et 68 conducteurs sont mobilisés quotidiennement, ainsi que 38 agents commerciaux présents en station pour orienter les voyageurs. 18 000 dépliants spécifiques ont été distribués dans les agences TBM, dans les mairies et à l’Office de Tourisme de Bordeaux".  La Direction de Kéolis estime également les propos des syndicats relayant le mécontentement des clients"en décalage avec l’information interne dispensée aux représentants du personnel".

La direction de Keolis Bordeaux Métropole "tient à s'excuser [auprès des usagers] et à [leur] assurer qu'elle met tout en oeuvre pour limiter les désagréments liés aux travaux sur l'infrastructure du tram A et C".