Transports

Bordeaux : l'application Taxi Live, pour concurrencer Uber, roule au ralenti

Par Mélanie Juvé, France Bleu Gironde mercredi 2 novembre 2016 à 4:00

L'application Taxi Live est née il y a un an à Bordeaux.
L'application Taxi Live est née il y a un an à Bordeaux. © Radio France - Mélanie Juvé

La guerre entre Uber et les taxis n'est pas finie. Pour contrer la plateforme, les taxis lancent depuis quelques années des applications copiées sur le modèle de leur concurrent.Taxi Live est l'une d'entre elles à Bordeaux. Mais elle est pour l'instant peu utilisée.

"J'en ai entendu parler mais avec toutes les autres applications du même genre je ne savais pas comment l'installer ou l'utiliser", lance Fanny, chauffeur de taxi stationnée à la gare Saint-Jean. Comme elle, beaucoup de ses collègues ne connaissent pas bien cette application bordelaise, ou ne l'utilisent plus. "Je l'ai téléchargée mais je n'ai jamais eu de course proposée" affirme pour sa part Christelle, qui attend que des clients sortent de la gare. L'application, copiée sur le modèle d'UberPop, permet de géolocaliser les taxis à proximité du client, qui commande directement le trajet sur son smartphone. Un moyen de réduire le coût du compteur, et d'offrir des courses en plus aux chauffeurs.

Mais beaucoup de professionnels pointent du doigt le manque de communication. "Je l'ai utilisée pendant un mois, mais je trouve qu'elle reste confidentielle, remarque Thierry. S'il y avait des clients, on l'utiliserait." Une évidence aussi pour le co-créateur de l'application, l'informaticien Lionel Vagnot, qui dénonce aussi un manque d'efforts des clients et des chauffeurs.

"On est une petite structure et pour développer l'appli il faut faire de la pub et on n'a pas forcément les moyens. On a demandé aux taxis de la faire eux-même puisqu'ils sont le meilleur vecteur pour faire connaître Taxi Live, explique Lionel Vagnot. Ils ne jouent pas le jeu puisqu'ils ne s'en servent pas par manque de clients, et les clients ne s'en servent pas non plus puisqu'ils ne trouvent pas de taxis à proximité ".

Une ambition nationale

A Bordeaux, 200 utilisateurs environ sont inscrits sur l'application, selon Lionel Vagnot. C'est peu par rapport à d'autres villes comme Paris, Lyon et Nice, où Taxi Live fonctionne mieux. Les chauffeurs bordelais demandent la création d'une application nationale qui fédérerait plus de clients et qui permettrait aux utilisateurs d'éviter de se perdre dans la multitude d'offres qui existe déjà. Les fondateurs de Taxi Live estiment que leur application pourrait remplir ce rôle à condition de trouver les investissements nécessaires pour se développer.