Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le nombre de voitures a baissé sur la rocade de Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

C'est une étude inédite en France que vient de réaliser l'IFOP à la demande de Bordeaux Métropole, concernant l'impact de la crise sanitaire sur les déplacements. Elle révèle que 22% des habitants ont changé leurs habitudes de mobilité. La moitié assure même que ces changements perdureront.

L'utilisation de la voiture a baissé de 7% depuis le début de la crise sanitaire à Bordeaux
L'utilisation de la voiture a baissé de 7% depuis le début de la crise sanitaire à Bordeaux © Maxppp - Maxppp

Vous l'aviez constaté, la crise sanitaire a modifié nos habitudes de déplacements en faisant baisser l'usage de la voiture et en accordant une place beaucoup plus importante aux mobilités douces comme le vélo. Et bien une étude de l'IFOP réalisée à la demande de Bordeaux Métropole vient de le confirmer.  

Un avant et un après-Covid

Selon cette étude inédite en France, réalisée entre le 9 et le 15 février par téléphone sur un échantillon de 1500 personnes dans les 28 communes de la métropole, 22% des habitants interrogés affirment avoir changé leurs habitudes de déplacement à cause de la crise sanitaire.  Désormais, la part de ceux qui utilisent en priorité la voiture pour leurs déplacements est passée de 57% en 2018 à 50 % aujourd'hui, tandis que les utilisateurs de mobilité douce eux sont passés de 17% en 2018 à 22 % aujourd'hui.

L'impact du Covid sur les déplacements dans la métropole bordelaise
L'impact du Covid sur les déplacements dans la métropole bordelaise - IFOP

Des politiques publiques largement approuvées

L'étude montre également que les personnes interrogées soutiennent largement les politiques publiques tournées vers les mobilités douces pendant cette crise sanitaire, la mesure la plus populaire étant la mise en place des fameuses coronapistes, ces nouvelles pistes cyclables aménagées et  sécurisées pour face face à l'augmentation du nombre de cyclistes.

Le soutien aux politiques publiques en matière de transport est important
Le soutien aux politiques publiques en matière de transport est important - IFOP

Enfin, 10% des personnes interrogées assurent que ces changements s'inscriront dans la durée. "Ca peut paraître peu", reconnait François Kraus, le directeur des Etudes de l'IFOP, "mais quand on parle de tels changements en général il faut plus de 10 ans pour les observer!"

Cette étude sera l'un des outils de Bordeaux métropole pour élaborer son nouveau schéma des mobilités à la rentrée de septembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess