Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Bordeaux : le stationnement est deux fois plus contrôlé depuis le 1er janvier

dimanche 28 janvier 2018 à 19:48 Par Olivia Chandioux, France Bleu Gironde

A Bordeaux, depuis le 1er janvier, ce ne sont plus les agents de la sécurité de la voie publique qui patrouillent pour dresser des amendes mais des agents de la société Urbis Park services. La ville a externalisé ce service. Résultat, 40 000 places soit deux fois plus qu'avant sont contrôlée.

L'amende de 17 euros a été remplacée par un "forfait post-stationnement" qui coûte entre 30 et 35 euros.
L'amende de 17 euros a été remplacée par un "forfait post-stationnement" qui coûte entre 30 et 35 euros. © Radio France - Olivia Chandioux

Bordeaux, France

Avez-vous pensé à mettre des sous dans le parc-mètre à Bordeaux ? Si ce n'est pas le cas, cela risque de vous coûter cher.Depuis le 1er janvier, l’amende pour défaut de paiement du stationnement, jusque là de 17 euros a été remplacée, il s'agit désormais d'un "forfait de post stationnement". Son prix varie de 30 à 35 euros (pour l'hyper-centre). 

40 000 places contrôlées chaque jour

Autre nouveauté, ce ne sont plus les traditionnels agents de la voirie de la sécurité publique qui patrouillent pour mettre les PV. Ce sont désormais des agents du privé qui s'en chargent. Ils sont une cinquantaine par jour à quadriller les rues de la ville. Efficacité garantie pour Nicolas Andreotti, directeur de la police municipale et de la tranquillité publique : "Nous avons confié cette prestation à la société Urbis Park services qui contrôle deux fois plus de places par jour c'est à dire 40 000. Il y a 27 000 places payantes sur la commune donc on peut dire qu'elles sont toutes contrôlées quotidiennement, pour certaines plusieurs fois par jour."

Les amendes peuvent être réglées directement sur les horodateurs

Un renforcement des contrôles qui se vérifie dans les rues de Bordeaux. Dans le quartier de la Bastide, par exemple, les amendes poussent comme des champignons sur les pare-brises des voitures. Mauvaise pioche pour Marie qui pour une fois est venue en voiture au travail : "Je me suis pris une prune ! En plus pas de chance pour moi, ils sont passés de 17 à 30 euros." Il reste à Marie cinq jours pour régler son amende, un règlement qu'elle pourra faire directement sur l'horodateur.

Cette nouvelle mesure montre déjà des effets bénéfiques pour Nicolas Andreotti : "On est passé de 60 à 65% de paiement spontané avant le 31 décembre à 80% aujourd'hui. Être surveillé plus régulièrement pour nos administrés qui hésitaient parfois peut être à payer leur stationnement ça les encourage un peu plus à se mettre en conformité avec la réglementation." Sur les 55 000 places de stationnement à Bordeaux, 27 000 sont payantes.