Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Bordeaux : les automobilistes divisés sur le durcissement des sanctions liées au portable au volant

mercredi 10 janvier 2018 à 18:18 Par Seina Baalouche, France Bleu Gironde

En 2019, utiliser son téléphone portable au volant cumulé à une autre infraction pourrait valoir une suspension du permis de conduire. Une décision suite au comité interministériel de sécurité routière organisé mardi à Matignon. La mesure divise les Bordelais.

En France, un accident sur 10 est lié à l'usage du téléphone au volant
En France, un accident sur 10 est lié à l'usage du téléphone au volant © Maxppp - maxppp

Bordeaux, France

En France, un accident sur 10 est lié à l'usage du téléphone au volant. Utiliser son téléphone portable au volant va bientôt entraîner une retenue du permis de conduire si une infraction est commise en même temps.  Une mesure décidée à la suite d'un comité interministériel sur la sécurité routière organisé mardi à Matignon. Ce plan entend faire reculer le nombre de morts sur les routes, reparti à la hausse (3.477 tués en 2016) depuis le plus bas historique de 2013 (3.268). Le durcissement des sanctions pour  les utilisateurs du portable au volant est prévu pour 2019.  À Bordeaux, l'annonce fait réagir les automobilistes.

Une mesure "sévère" pour certains...

Aujourd'hui, téléphoner au volant peut coûter jusqu'à 135 euros d'amende et trois points de retrait sur le permis. En 2019, il serait  suspendu si un conducteur utilise son portable et qu'en plus il commet une infraction. Guénaelle trouve cette mesure trop "sévère". Elle travaille pour une entreprise de livraison. "Pour les chauffeurs-livreurs ce n'est pas très correct parce qu'on est amené à téléphoner souvent et avoir le portable en main pour appeler les clients. Et une suspension de permis cela veut dire plus de travail pour nous." Mais Michel, livreur aussi, estime lui que c'est une "très bonne mesure" et poursuit : "On a les équipements nécessaires dans nos camions pour pouvoir avoir accès au téléphone sans avoir besoin d'y toucher", explique-t-il. La mesure déplaît aussi aux conducteurs occasionnels comme Yvaylo :

Autant l'amende et les trois points je peux comprendre, mais là la suspension même provisoire du permis c'est dur" - Yvaylo, automobiliste

.....mais nécessaire pour d'autres

Mais pour d'autres comme Maria, c'est une mesure sévère mais nécessaire. Pour cette conductrice, il faut que les automobilistes comprennent qu'utiliser son portable au volant est dangereux : "Automatiquement, mon téléphone est dans mon sac et je ne le prend pas que ça sonne ou pas. Quand on est en pleine conversation on n'est pas sur la route. Un avis que partage Francis Aznar, directeur de l'association prévention routière en Nouvelle Aquitaine. Utiliser son portable au volant peut entraîner "le franchissement d'un stop ou d'un feu rouge. Quand on regarde son smartphone on n'a pas les yeux rivés sur le pare-brise donc forcément après on peut par exemple percuter le véhicule devant". 

Entre novembre 2016 et novembre 2017, on compte 80 morts sur les routes en Gironde et plus de 1700 blessés.

  - Visactu
© Visactu -