Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Bordeaux : les cyclistes mobilisés pour le maintien de la fermeture du pont de Pierre aux voitures

mardi 3 juillet 2018 à 18:40 Par Harmony Bouvier, France Bleu Gironde

Depuis août 2017, le pont de Pierre à Bordeaux est fermé aux voitures. Seuls les cyclistes, les transports en commun et les véhicules sont autorisés à le traverser. Bordeaux Métropole va décider ce jeudi, si c'est définitif ou non.

L'association Vélo-cité a organisé mardi une opération de comptage des cyclistes, piétons et usagers des transports en commun.
L'association Vélo-cité a organisé mardi une opération de comptage des cyclistes, piétons et usagers des transports en commun. © Radio France - © Harmony Bouvier

Bordeaux, France

Après la chaîne humaine sur le pont de Pierre dimanche dernier, Vélo-cité a organisé une nouvelle action ce mardi pour le maintien de l'interdiction de la circulation aux voitures. Cette fois, il s'agit de compter, toutes les heures, le nombre de cyclistes, piétons, usagers des transports en commun et de véhicules autorisés qui traversent la Garonne. 

Non pas pour mettre la pression aux élus de Bordeaux Métropole, qui doivent décider jeudi 5 juillet si le pont sera fermé définitivement aux voitures ou non : "globalement, la Métropole et nous, sommes d'accord sur cette interdiction, explique Orianne Hommet, coordinatrice de l'association Vélo-cité. Il reste encore des personnes à convaincre au sein de la Métropole. L'idée est donc de leur montrer que cela peut fonctionner et que les piétons, les cyclistes et toutes les personnes qui apprécient de passer sur le pont, se mobilisent jusqu'au dernier jour".

Les Bordelais largement en faveur de l'aménagement actuel

Ce mardi, certains piétons qui passent devant les membres de l'association s'arrêtent et signent la pétition contre la réouverture de la circulation aux voitures. Denise traverse le pont, au moins quatre fois par jour, et elle se sent plus en sécurité depuis cette interdiction, qui est en phase d'expérimentation depuis août 2017 : "Les vélos sont sur la voie de bus et non plus sur le trottoir avec les piétons. On peut marcher sans danger et c'est très bien".

Julien utilise aussi le pont au quotidien mais à vélo : "j'espère que cela va continuer parce que cela apaise les déplacements. C'est aussi une bonne solution pour _diminuer la pollution en centre-ville_". Nicole pense plutôt à l'état du pont de Pierre : "On sait qu'il s'écroule donc je pense qu'on n'a pas besoin de voitures qui passent dessus"

Un autre Bordelais soutient l'expérimentation mais témoigne, en revanche, d'une "tension" autour de la circulation des voitures depuis la fermeture du pont, d'autant plus "quand le pont Chaban-Delmas ferme souvent en été". Selon lui, il serait préférable d'attendre la construction du nouveau pont Simone Veil, dont la livraison sera néanmoins retardée.