Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Bordeaux : un projet de TGV direct vers Londres d'ici 2022

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Quatre sociétés, dont la SNCF et Eurotunnel, ont signé un accord pour lancer une étude de faisabilité. D'ici 2022, un TGV direct pourrait relier Bordeaux à Londres une fois par semaine en cinq heures. Mais il faudrait avant de lancer cette ligne équiper la gare St Jean d'un terminal international.

Un Eurostar en  gare de St Pancras, à Londres
Un Eurostar en gare de St Pancras, à Londres © Maxppp -

Bordeaux, France

Y aura-t-il bientôt un TGV direct entre Bordeaux et Londres ? Le projet en tout cas avance . Eurotunnel, la société qui gère le tunnel sous la Manche, Liséa, qui exploite la ligne Tours-Bordeaux,  HS1, la ligne à grande vitesse britannique, et  SNCF-Réseau viennent de se mettre d'accord pour lancer une étude de faisabilité. 

Cette liaison permettrait de relier en cinq heures la capitale britannique en contournant Paris, en empruntant la ligne Bordeaux-Lille. Pour les initiateurs du projet, avec ou sans Brexit, le potentiel est là:  un million de voyageurs ont pris l'avion l'an dernier entre Bordeaux et Londres, et selon eux, 20% d'entre eux seraient prêts à choisir le rail. Il y a non seulement la clientèle touristique qui pourrait être intéressée, mais pas seulement : parmi les ressortissants britanniques qui vivent en France, un quart est installé, en Aquitaine.  

Des travaux nécessaires en gare St Jean 

L'idée serait de proposer un aller-retour par semaine, à bord d'une rame de 900 places, à l'image du TGV Bordeaux-Bruxelles qui dès l'été prochain va circuler tous les samedis et relier les deux villes en quatre heures.  Mais avant cela, il faut équiper la gare St Jean d'un terminal international, sur le modèle de celui qui existe gare du Nord, à Paris, lorsqu'on prend l'Eurostar. "Pour aller en Angleterre, les passeports sont vérifiés par les douanes et par la Police aux Frontières au moment du départ, explique Patrick Jeantet, le PDG de SNCF-Réseau. _Or, la gare St Jean n'est pas équipée de ce système-là. Donc, il faut étudier les aménagements à réalise_r."

S'il faut des investissements importants sur la gare de Bordeaux, il faudra les programmer, et cela pourra prendre un peu de temps pour les réaliser - Patrick Jeantet, le PDG de SNCF Réseau 

"C''est une option sérieusement envisagée" Patrick Jeantet, PDG de SNCF-Réseau

Cette étude doit durer 5 mois, et si ces aménagements sont possibles, ce TGV direct Bordeaux-Londres pourrait être mis en service en 2021 ou en 2022.  Aucune indication n'est donnée pour l'instant sur les prix qui pourraient être proposés.