Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Bordeaux : un retard d'un à trois ans à prévoir pour le pont Simone Veil

jeudi 21 juin 2018 à 20:45 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde

Le pont Simone Veil entre Floirac et Bègles ne sera pas livré en mai 2020 comme prévu, mais un à trois ans plus tard et moyennant possible surcoût. Bordeaux Métropole et Fayat s'opposent sur le procédé technique de construction. Une médiation a été décidée.

Le pont Simone Veil ne sera pas livré comme prévu en 2020
Le pont Simone Veil ne sera pas livré comme prévu en 2020 - OMA/C. Blanchet

"Une mauvaise nouvelle" : voilà comment Alain Juppé a annoncé que le pont Simone Veil qui relier Floirac à Bègles, ne serait pas livré, comme prévu, en mai 2020. Le maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole, a annoncé "un retard de 1 à 3 ans", doublé d'un surcoût potentiel de 18 millions d'euros (pour un budget total de l'ouvrage de 146 millions d'euros).

En cause, une divergence technique sur la construction entre Bordeaux Métropole et Fayat. Elle porte en particulier sur les batardeaux permettant de couler le béton des piles du pont. Structures suffisants selon Bordeaux Métropole. Qu'il faut renforcer au contraire par des enrochements pour Fayat pour garantir la sécurité. 

Pour régler ce litige, un expert va être nommé et la conclusion de cette médiation amiable devant le tribunal administratif entre la collectivité et le groupement constructeur, est attendue au plus tard fin 2018.  

Alain Juppé "une mauvaise nouvelle"

"Ce retard aura forcément des conséquences sur la mobilité dans l'agglomération" a concédé Alain Juppé, qui, pour l'instant ne veut pas rouvrir le débat sur la fermeture du pont de pierre. Rendez-vous, dit-il le 5 juillet pour le comité de pilotage "et nous aviserons".

Laurent Fayat et Alain Juppé à l'annonce du retard du pont Simone Veil - Radio France
Laurent Fayat et Alain Juppé à l'annonce du retard du pont Simone Veil © Radio France - Stéphanie Brossard