Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Bordeaux : une chaîne humaine contre la réouverture du pont de Pierre aux voitures

samedi 30 juin 2018 à 21:56 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde

Les cyclistes se sont mobilisés ce samedi pour demander le maintien de l'interdiction du pont de Pierre aux voitures, alors qu'une décision définitive doit être prise jeudi 5 juillet. Ils se sont aussi mobilisés contre la suppression de la piste cyclable sur le pont François Mitterrand

La chaîne humaine formée par les cyclistes sur le pont de Pierre
La chaîne humaine formée par les cyclistes sur le pont de Pierre © Radio France

Bordeaux, France

Mobilisation en deux temps des cyclistes ce samedi après-midi dans l'agglomération bordelaise : ils étaient  d'abord une centaine à Bégles, à l'appel d'un collectif d'associations, pour dénoncer la suppression d'une piste cyclable sur le Pont François Mitterrand, sur la Rocade, et demander la réalisation d'une nouvelle passerelle pour les piétons et les vélos dans le sud de la Métropole. 

Les manifestants, partis du quartier St Jean, à Bordeaux, sont allés en vélo déployer une banderole aux abords du Pont François Mitterrand,  où la piste cyclable a été fermée en mai dernier, afin de rétablir trois voies de circulation et de "fluidifier le trafic" . Pour Delphine Rabier, une bèglaise qui fait partie des initiateurs de ce mouvement, "c'est une mesure totalement inefficace pour lutter contre l'engorgement de la Rocade, car tous ceux qui prenaient leur vélo pour aller au travail sont désormais obligés de prendre à nouveau leur voiture, faute de franchissement possible de la Garonne en vélo au sud de la Métropole."" Moi, je l'empruntai pour mes loisirs, pour rejoindre en famille la piste Roger Lapébie, et aujourd'hui, c e n'est plus possible" 

La banderole déployée avant le départ de la manifestation, à Bordeaux - Radio France
La banderole déployée avant le départ de la manifestation, à Bordeaux © Radio France - Pierre-Marie Gros

Partout, on créé des pistes cyclables, là, on en supprime. Ce n'est pas du tout un signe de modernité, c'est même à contre-courant. - Delphine Rabier, une habitante de Bègles. 

"C'est une mesure injuste et inefficace" Delphine Rabier, une cycliste béglaise

Pour le maintien d'un pont de pierre sans voiture

Une autre manifestation s'est ensuite déroulée en fin d'après-midi  sur le Pont de Pierre, où les participants ont formé une chaîne humaine pour demander le maintien de l'interdiction de ce pont aux voitures. Le comité de pilotage doit dire jeudi prochain, le 5 juillet, s'il poursuit ou non l'expérience menée depuis le 1er août dernier

"Certaines voix s'élèvent pour réclamer le retour des voitures, vu les retards dans la livraison du pont Simone Veil , qui ne sera pas mis en service au mieux avant 2021. Mais pour Ludovic Fouché, le président de l'association Vélo-Cité, "les deux choses ne sont pas liées ; la preuve : Bordeaux Métropole a lancé l'expérience, bien avant l'ouverture du pont de Pierre". A ses yeux, "ce n'est pas le moment de revenir en arrière, alors que la mesure a été largement adoptée par les bordelais, les habitants de la Métropole, et par les touristes."

La manifestation des cyclistes sur le pont de Pierre  - Radio France
La manifestation des cyclistes sur le pont de Pierre © Radio France

"C'est une mesure-phare pour l'attractivité de la ville, ce n'est clairement pas le moment de renoncer. - Ludovic Fouché, président de Vélo-Cité 

"Il faut maintenir le cap" Ludovic Fouché, président de Vélo-Cité

Pour continuer à maintenir la pression sur les élus , avant qu'ils ne prennent leur décision jeudi, les membres de l'association Vélo-Cité vont procéder entre mardi , 6h du matin, et mercredi, 2h du matin, à des comptages de cyclistes, de piétons, de tramways et de bus sur le pont de Pierre.