Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bouchons sur l'A16 : le ras-le-bol des transporteurs routiers de la région

-
Par , France Bleu Nord

Des kilomètres de files de camions sur l’A16 dans les deux sens qui attendent pour embarquer sur les ferries ou pour prendre le tunnel sous la manche. Un phénomène qui s’accentue depuis des semaines dans le Calaisis. La grogne monte chez les transporteurs routiers de la région.

Des camions stationnés sur le bord de l'A16
Des camions stationnés sur le bord de l'A16 © Radio France - Emmanuel Bouin

Les transporteurs routiers de la région sont en colère. Depuis des semaines l’ A16 est bloqué à la circulation les mercredis et jeudis (jours de grosse activité fret). La cause de ces perturbations : des kilomètres de files de camions qui attendent pour traverser la manche en ferry ou par le tunnel sous la manche. Une augmentation qui s'explique avec les fêtes de fin d'années et le Brexit (effectif le 1er janvier 2021). Les britanniques stockent par peur d'une augmentation des prix avec le retour des droits douaniers.  

Pour les transporteurs routiers qui livrent sur la côte d'opale, difficile de travailler et de satisfaire les clients. Ils demandent au préfet des mesures pour qu’ils puissent emprunter l'A16 et ainsi éviter les itinéraires de délestage mis en place. 

David Sagnard de la fédération nationale des transporteurs routiers

Le jeudi 3 novembre, 9000 camions se sont présentés au port de Calais ou au tunnel sous la manche contre 6000 en moyenne.   

Reportage d' Emmanuel Bouin avec un jeune chauffeur de poids lourd

Choix de la station

À venir dansDanssecondess