Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : ça roule, presque, pour Agglobus

-
Par , France Bleu Berry

A Bourges, les bus ont retrouvé leurs clients. Le réseau Agglobus affiche, depuis la rentrée de septembre, une fréquentation qui atteint 90 % des chiffres avant Covid. Presque un retour à la normale, après avoir stagné à moins de 50 % depuis le déconfinement.

Le réseau Agglobus a retrouvé la plupart de ses voyageurs d'avant Covid
Le réseau Agglobus a retrouvé la plupart de ses voyageurs d'avant Covid © Radio France - Michel Benoit

Rien à voir avec certaines grandes agglomérations où la promiscuité des transports a fait fuir environ un tiers des voyageurs. A Bourges, les chiffres sont nettement meilleurs, même si la période du confinement va laisser des traces. 15 à 17.000 voyageurs empruntent chaque jour le réseau Agglobus depuis la rentrée. Il y a en avait 18 à 20.000 avant le covid : " Il nous manque environ dix pour-cent de nos voyageurs, mais cela est à mettre en relation avec la baisse d'activité qu'on observe à cause du covid " explique Jean-Michel Guérineau, président du syndicat des transports de l'agglomération de Bourges. 

Jean-Michel Guérineau, président du syndicat des transports de l'agglomération de Bourges(à droite)
Jean-Michel Guérineau, président du syndicat des transports de l'agglomération de Bourges(à droite) © Radio France - Michel Benoit

Les voyageurs sont revenus, mais masqués et vigilants à l'image de Christelle : " J'essaie de trouver une place assise, mais si ce n'est pas possible, on se tient aux barres. Après, c'est automatiquement nettoyage des mains. Je prends mes précautions. On peut attraper le covid n'importe où. Quelqu'un qui tousse à côté de vous, on ne sait jamais !"  Les bus ne sont pas bondés comme en région parisienne, les gestes barrières restent possibles, même si certains ne les respectent pas toujours, poursuit Christelle : " On voit de temps en temps des voyageurs sans masque. Le chauffeur leur fait généralement remarquer, mais pas toujours, pour ne pas créer d'histoire."

Un bus de ville à Bourges
Un bus de ville à Bourges © Radio France - Michel Benoit

Le confinement va tout de même faire baisser le chiffre d'affaires d'Agglobus cette année. En mars-avril, il n'y avait pas plus de 500 voyageurs par jour en moyenne. Un manque à gagner important en résulte : " _On ne sait pas encore précisément où on en sera en fin d'année, mais on aura sans doute des discussions avec notre délégataire, qui a la concession (ndlr : RATP), précise Jean-Michel Guérineau. Sa rémunération est en effet liée à des objectifs de fréquentation."  _Pas de quoi remettre en cause la gratuité du réseau : courant janvier, les bus de Bourges seront gratuits pour tous, le weekend. Début novembre, ce sera déjà le cas pour les sorties scolaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess