Transports

Bras de fer dans la desserte maritime de la Corse

Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM et France Bleu dimanche 10 janvier 2016 à 9:33 Mis à jour le dimanche 10 janvier 2016 à 12:27

Le Girolata, au large de Bastia, avec 140 passagers à bord
Le Girolata, au large de Bastia, avec 140 passagers à bord © Radio France

Le bras de fer se poursuit entre la MCM (ex-SNCM) et le consortium Corsica Maritima. Les deux compagnies privées insulaires se rendent coup pour coup dans une bataille navale qui ne fait visiblement que commencer.

Le rapport de force se poursuit entre les deux compagnies privées insulaires qui après quelques communications sous forme de communiqués de presse, ont décidé de hausser le ton. Tant et si bien que plusieurs navires se trouvent aujourd'hui en situation de blocage. Dernière action en date, l'interdiction faite au Girolata (CMN) d'entrer dans le port de Bastia. Un blocage opéré par des proches du consortium Corsica Maritima, soucieux de répondre, à leur manière, aux agissements des syndicalistes à Marseille. Après plusieurs heures de discussions, le cargo mixte de la Méridionale a finalement pu se mettre à quai à la mi-journée. 

Les acteurs du blocage, présent sur le port de Bastia, ont finalement accepté de laisser débarquer les passagers. Ils ont autorisé aussi que les remorques de fret soient sorties du navire.  

Cette dernière opération réalisée sur le port de Bastia par des proches du consortium Corsica Maritima n'était pas faite de gaité de cœur. Mais les acteurs présents sur les quais depuis le début de la journée voulaient marquer les esprits, mais aussi et surtout trouver les solutions pour que cette incroyable bataille navale prenne fin. C'est un peu là le sens de l'intervention de Paul Trojani, le président de la Chambre de commerce et d’industrie de la Haute-Corse.

Paul Trojani, le président de la CCI de Haute-Corse

Bernard Cabot, président de la fédération de l’hôtellerie de plein air, était lui aussi sur le port de Bastia ce dimanche matin. Comme beaucoup, il a dénoncé les actions menées par les syndicalistes à Marseille et a assuré que les réponses seraient systématiques, même si le jeu devient quelque peu dangereux.

Bernard Cabot, le président de la fédération de l'hôtellerie de plein air

Une situation de crise dans le maritime prise à bras le corps par les présidents de l’exécutif de la Collectivité Territoriale de Corse, de l'Assemblée de Corse et de l'Office des transports de la Corse. Un trio qui n'a pas relâché ses efforts ces dernières heures pour obtenir, premièrement, le déblocage du port de Marseille, deuxièmement l'apaisement en Corse et enfin faire venir autour d'une même table les principaux acteurs pour traiter la question de fond. 

Le Girolata désormais à quai, le Jean Nicoli (MCM) reste lui bloqué à Ajaccio. Le Stena Carrier se trouve toujours au large de Marseille depuis une semaine maintenant.

Le Jean Nicoli (MCM) bloqué dans le port d'Ajaccio - Radio France
Le Jean Nicoli (MCM) bloqué dans le port d'Ajaccio © Radio France - Alexandre Sanguinetti

Partager sur :