Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Brest : Donnez votre avis sur les futurs ascenseurs urbains

-
Par , France Bleu Breizh Izel

À partir de ce mardi 28 mai, vous pouvez donner votre avis sur le projet d'ascenseurs urbains de Brest. La métropole propose d'installer deux tours vitrées pour relier le port au centre-ville. Une concertation a lieu jusqu'au 14 juillet.

L'escalier du Cours Dajot au Parc à Chaînes est un des quatre escaliers permettant de relier le centre-ville au port
L'escalier du Cours Dajot au Parc à Chaînes est un des quatre escaliers permettant de relier le centre-ville au port © Radio France - Nolwenn Quioc

Brest, France

Aller du centre-ville de Brest jusqu'au port, et vice-versa, ça fait bosser les gambettes ! La Cité du Ponant est particulièrement vallonée, la Métropole recherche donc de nouveaux modes de déplacement. 

Éviter une côte de 30 mètres

Après le téléphérique qui enjambe la Penfeld, elle réfléchit à l'installation de deux ascenseurs urbains. Ils permettraient d'enjamber la falaise qui sépare le coeur de ville du port de commerce. 

Selon le projet retenu par Brest Métropole, le premier ascenseur irait du Cours Dajot, côté Château, au Parc à Chaînes ; le deuxième de la Carène jusqu'en dessous de la gare. Il arriverait précisément au petit jardin Beautemps-Beaupré, comme le montre le plan ci-dessous.  

Il y aurait donc deux grandes cages d'escaliers d'une trentaine de mètres de hauteur, reliées à la falaise par une passerelle. Elle seraient probablement vitrées pour profiter de la vue, et point important, l'accès serait gratuit. 

Une connexion avec Plougastel via des bus en site propre

Selon les prévisions de la métropole, 7000 personnes pourraient emprunter ces ascenseurs tous les jours : les travailleurs du port, mais aussi les visiteurs venus du Sud qui pourraient laisser leur voiture en bas et se rendre à pied en ville. 

"Nous réfléchissons à la création de plateformes multi-modales dans les communes de Brest Métropole, et notamment à Plougastel, explique Yohann Nédélec, vice-président de Brest Métropole en charge des déplacements. Elles permettraient aux personnes de laisser leur véhicule à l'entrée de Brest Métropole, de prendre un réseau de transports en commun efficace, et d'arriver sur des endroits stratégiques, et bien sûr, pourquoi pas sur ces ascenseurs urbains". L'objectif est de désengorger le Pont de l'Iroise et ses 55 000 véhicules quotidiens.

Le projet ne se fera pas si les Brestois n'en veulent pas

Pour l'instant, tout cela n'est qu'un projet. Une concertation s'ouvre ce mardi 28 mai, jusqu'au 14 juillet, avec une possibilité d'exprimer son avis sur internet, ou d'assister à des réunions. La première aura lieu le 4 juin, à l'Espace Giraudeau au port du Château.

En fonction des réponses obtenues, la métropole adaptera son projet. Il pourrait n'y avoir qu'un ascenseur, voire aucun en cas d'avis majoritairement négatifs. Le coût du projet est estimé à six millions d'euros. Les travaux ne débuteraient pas avant les élections municipales de 2020, les ascenseurs brestois ne devraient donc pas voir le jour avant 2022 .