Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Brest : ras-le-bol des gens qui se garent sur les passages piétons et les trottoirs !

mardi 21 novembre 2017 à 18:43 Par Annaïg Haute et Valérie Le Nigen, France Bleu Breizh Izel

La mairie de Brest en a assez des automobilistes qui oublient trop souvent de faire preuve de civisme. Ils dénoncent des stationnements complètement anarchiques qui défient les règles élémentaires du code de la route.

La ville rappelle que les gens qui se stationnent n'importe où risquent une amende de 135 euros.
La ville rappelle que les gens qui se stationnent n'importe où risquent une amende de 135 euros. - Ville de Brest - DR

Bretagne, France

"Arrêtez de faire l'autruche", c'est le message qui va s'afficher dans les rues de Brest. Il cible les automobilistes qui n'hésitent pas à se garer n'importe où, au mépris du code de la route et des règles de sécurité. Avec cette campagne de sensibilisation du public, la municipalité espère faire de la prévention, elle dénonce : "Si certains considèrent à tort le stationnement gênant comme une incivilité mineure, cette campagne a vocation à rappeler que c’est une infraction, la cause de réels dangers pour les piétons et que surtout cela entrave l’accessibilité de la voirie pour tous". Elle cible particulièrement certains quartiers, comme Saint-Martin, où les stationnements se font dans l'anarchie la plus totale.

Dans le viseur des autorités également, les secteurs du "haut de la rue Jean Jaurès, rue Yves Collet, abords de la place Wilson, bas de Siam…" A chaque fois des zones où les automobilistes ont pris l'habitude de se garer sur les trottoirs ou les passages piétons.

Les automobilistes expliquent qu'ils ne trouvent pas de place

Interrogés par France Bleu, les automobilistes se défendent en dénonçant le manque de place dans le centre-ville. "On est parfois obligé de se garer sur les trottoirs", explique un jeune homme, il tente de se justifier,"sachant que je reste pas longtemps !".

Je peux comprendre qu'on se gare comme ça le temps d'une course !

Une jeune femme ajoute : "Tout le monde ne veut peut être pas payer sa place de parking, au bout d'un moment ça revient cher ! Je peux comprendre qu'on se gare comme ça le temps d'une course !" Elle explique que les voitures mal garées la gêne, même s'il lui arrive à elle aussi de se garer dans des endroits interdits, "quand je suis pressée".

16 000 places de parking en centre-ville

Brest métropole rappelle que le stationnement gênant est une infraction passible d'une amende de 135 euros, et qu'il y a 16 000 places de stationnement en centre-ville. Toutes les infos sur la campagne "Arrêtez de faire l'autruche" et les 16 000 places de parking du centre ville sont à retrouver sur Brest.fr à la rubrique "se stationner".