Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Bretagne : 17% de voyageurs en plus avec la LGV

jeudi 5 juillet 2018 à 17:06 Par Morgane Heuclin-Reffait, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Depuis l'arrivée de la LGV Atlantique début juillet 2017, 10 millions de voyageurs sont venus en Bretagne. C'est 17% de plus que l'année précédente.

Le nombre de voyageurs en Bretagne a progressé de 17% avec l'arrivée de la LGV.
Le nombre de voyageurs en Bretagne a progressé de 17% avec l'arrivée de la LGV. © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Bretagne, France

Avec un temps de trajet plus court pour rejoindre ou venir de la région parisienne, le nombre de voyageurs a augmenté de près d' 1/5ème depuis la mise en service de la LGV Atlantique. Une hausse de trafic qui a un impact sur l'ensemble du territoire breton d'après la SNCF et les élus.

Combien de voyageurs en plus ?

Dans l'ensemble des principales gares bretonnes, la hausse de fréquentation est supérieure à 14% pour les liaisons avec l’Île-de-France, à l'exception d'Auray :

  • + 27% sur la ligne Rennes - Paris
  • + 15% sur la ligne Brest - Paris
  • + 19% sur la ligne Quimper - Paris

Entre Paris et Rennes, ce sont ainsi 4 millions de voyageurs qui ont emprunté la LGV en un an. Les autres villes desservies ont aussi vu le nombre de voyageurs augmenter :

  • + 24% à Vannes
  • + 25% à Lorient
  • + 14% à Saint-Brieuc
  • + 19% à Morlaix

Qui vient en Bretagne ?

L'arrivée de la LGV, avec des liaisons plus fréquentes, mais aussi celle des trains low-cost Ouigo ont principalement attiré de nouveaux voyageurs, qui auraient privilégié d'autres modes de transport autrement. "Sur un Ouigo, il faut savoir que 60% des clients n'aurait pas pris le train si ce n'était pas avec ces petits prix", explique Gwendoline Cazenave, directrice du TGV Atlantique. 

Ce sont les jeunes qui ont profité majoritairement des nouvelles dessertes vers la Bretagne, notamment grâce aux abonnements TGV Max : ils sont 1,4 millions à s'être rendus dans la région depuis un an. C'est un tiers de plus que l'année précédente. La clientèle professionnelle a également progressé d'un quart entre Paris et le Finistère.

Quel impact sur le reste du territoire ?

Au-delà des villes desservies par la LGV, Gérard Lahellec, vice-président du conseil régional en charge des transports, se félicite de la répercussion sur l'ensemble de la Bretagne de cette fréquentation en hausse : "la croissance du trafic n'est pas identique partout, mais elle reste supérieure à 10% dans tous les cas, comme sur des axes comme Rennes-Lamballe ou Rennes-Morlaix", explique-t-il. L

Le trafic des TER est par ailleurs en hausse de 9% depuis juillet dernier. "C'est vraiment toute la Bretagne, peut-être un peu plus le sud, qui bénéficie de cette LGV", insiste Gérard Lahellec.