Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Brive : la CGT des cheminots plaide pour la relance du train de nuit vers Paris

-
Par , France Bleu Limousin

Les cheminots de Brive croient aux trains de nuit et plaident pour leur relance. Il se trouve que la cité gaillarde est située sur le parcours de l'un des deux derniers du genre en France. Mais ce train ne peut pas être pris par les voyageurs.

Il ne reste que deux lignes de trains de nuits en France. Photo illustration
Il ne reste que deux lignes de trains de nuits en France. Photo illustration © Maxppp - Jean-François Frey

La CGT rebondit sur la déclaration le 14 juillet d'Emmanuel Macron disant qu'il était favorable au retour des trains de nuit. Sans trop y croire cependant rappelant que la suppression ces dernières années de ces lignes nocturnes a été opérée par la SNCF avec l'assentiment de l'État. La ligne Paris-Brive-Toulouse-Cerbère ou Paris-Brive-Rodez est l'une de deux dernières lignes encore en service en France. Mais elle ne prend pas de voyageurs à Brive. Un comble pour la CGT. Le train reste pourtant une demi-heure en gare de Brive. Un escale technique en fait pour assurer la jonction avec la branche du train venant de Rodez. 

Des kilomètres pour aller prendre le train

Cela fait longtemps que c'est ainsi précise la SNCF ajoutant que l'heure à laquelle arrive le train à Brive, un peu après 2 heures du matin, est incompatible avec le trafic voyageur. C'est justement le problème dit la CGT. Selon le syndicat la SNCF fait tout pour que ce train de nuit ne soit pas rentable dans le but de le supprimer totalement un jour, comme elle aurait fait pour les précédents. "L'entreprise a cherché à tout organiser pour avoir le moins de monde possible" affirme Franck Arrivé, délégué CGT cheminots à Brive. Or il pourrait servir aux Brivistes. La preuve dit Franck Arrivé est que certains vont jusqu'à Souillac dans le Lot, une quarantaine de kilomètres voire jusqu'à Cahors 100 kilomètres pour prendre le train direction Paris. Le syndicat réclame également le retour du train couchette Paris Brive supprimé il y a quelques années qui permettait en outre de prendre en charge les voitures. Il vient d'écrire en ce sens aux élus de la Corrèze, mais aussi du Lot et de l'Aveyron à qui il demande se se mobiliser avec eux pour l'avenir de cette ligne Paris Brive de nuit.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess