Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bus à Brest : un tout nouveau réseau à partir de janvier 2021

-
Par , France Bleu Breizh Izel

L'opérateur Bibus et Brest Métropole ont dévoilé lundi 23 novembre le nouveau réseau de transports qui sera déployé à partir de début janvier. La quasi totalité des lignes de bus verront leur numéro ou leur itinéraire modifié.

Le nouveau réseau de bus a été construit en tenant compte de la seconde ligne du tramway attendue d'ici 2026.
Le nouveau réseau de bus a été construit en tenant compte de la seconde ligne du tramway attendue d'ici 2026. © Radio France - Nicolas Olivier

"Un changement de cette ampleur, ça faisait plus de dix ans que ce n'était pas arrivé" résume Yohann Nédélec, le vice-président de Brest Métropole en charge des transports. Le 4 janvier 2021, c'est donc un réseau de bus entièrement remodelé qui va entrer en application : seules les lignes 17, 21, 22 et 23 ne connaîtront aucune modification, tout comme le tramway (ligne A) et le téléphérique (ligne C).

Des trajets plus rapides vers le centre-ville

Initialement prévu pour septembre 2020 mais repoussé à cause de la crise sanitaire, le nouveau réseau est le fruit de six mois de consultation des acteurs du territoire (mairies, entreprises et associations). Il promet des connexions plus directes entre les bourgs des communes de la métropole et le centre-ville de Brest, des itinéraires globalement plus rapides, et des horaires plus réguliers facilitant la mémorisation.

L'offre de transport a été optimisée pour mieux répondre aux besoins des travailleurs et des entreprises, pour desservir les nouveaux quartiers d'habitation, ou encore pour anticiper les évolutions futures comme la seconde ligne de tram (dont la ligne 1 épouse le tracé) et le bus à haut niveau de service entre Lambézellec et la Gare SNCF (trajet effectué par la ligne 2, également connectée au Technopôle).

ECOUTEZ Yohann Nédélec, vice-président de Brest Métropole chargé des Transports

La numérotation a été entièrement revue et simplifiée, avec 6 lignes urbaines (1-2-3-4-5-6, les trois premières bénéficiant d'une haute fréquence), 10 lignes desservant les communes (10 à 19), 6 lignes en connexion avec des bassins d'emploi (20 à 27), les lignes scolaires (31 à 46 à Brest et 50 à 81 en liaison avec les communes voisines), et enfin le transport à la demande (90 à 96). 

Le Noctybus (actuellement en sommeil pour cause de confinement) et la Ligne Bleue (opérée en juillet-août) n'ont pas de numéro.

Un aperçu du plan général du futur réseau de transports à Brest.
Un aperçu du plan général du futur réseau de transports à Brest. - Bibus

Bibus va accompagner les voyageurs

"Nous savons qu’un changement au niveau d’une ligne peut être perturbant, voire stressant pour certains de nos voyageurs, indique Paul Gardey de Soos, le directeur de Bibus. Il faut retrouver de nouveaux repères et parfois changer ses habitudes. Nous mettons tout en œuvre pour que la transition se déroule dans les meilleures conditions et être aux côtés des voyageurs."

Cette refonte totale du réseau est d'ores et déjà expliquée sur le site internet de l'opérateur, avec notamment cette carte avant/après

Les plans de poche au format papier seront disponibles dès la fin du mois de novembre à la boutique Bibus (33 avenue Clémenceau), dans les points d’information médiation multi-services (PIMMS) et dans les points-relais. Les conseillers en mobilité pourront renseigner les voyageurs, à la boutique, par téléphone ou via les réseaux sociaux.

Enfin, les équipes de Bibus seront mobilisées le 4 janvier sur le réseau pour aiguiller les clients susceptibles de rencontrer des difficultés dans leurs déplacements. 

Les habitants de la métropole ont désormais six semaines pour se préparer à prendre de nouvelles habitudes. Yohann Nédélec n'est pas trop inquiet : "on le sait, les gens s'adaptent très très vite à un nouveau réseau, en l'espace de dix jours."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess